IranNucléaireUn responsable militaire iranien : aucun accès aux sites...

Un responsable militaire iranien : aucun accès aux sites militaires ne sera autorisé

-

Les forces armées iraniennes n’autoriseront aucun accès aux sites militaires du pays dans le cadre d’un accord sur le programme nucléaire qui doit voir le jour d’ici fin juin, a rapporté l’AFP qui a cite le général Massoud Jazayeri.

« Les forces armées iraniennes n’autoriseront aucune visite ou inspection des sites militaires, quelles soient limitées et contrôlées (…) et quelle que soit sa forme », a déclaré le général iranien. Ses propos ont été repris par le sepahnews.com, site officiel des Gardiens de la révolution, pasdaran.

La question des inspections ou accès des sites militaires reste l’un de sujets de divergence entre les deux parties.

« Les visites ou les inspections de ces sites quel que soit le nom que cela porte, y compris les accès réglementés, sont inacceptables », a déclaré Jazayeri qui est également un pasdaran. « Tout le monde doit faire attention, il est interdit de jouer avec les mots », a t-il ajouté.

Cette déclaration intervient alors que M. Araghchi a fait il y a quelques jours la distinction entre « inspection » et « accès » aux sites militaires.

Jeudi encore, il a affirmé que « ce qui est prévu dans le protocole additionnel (au Traité de non prolifération) est un accès réglementé des sites » non nucléaires, notamment militaires.

« L’accès réglementé est une procédure précise que d’autres pays appliquent aussi afin de permettre aux inspecteurs de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) d’accéder aux sites non-nucléaires. De notre point de vue, cela ne signifie ni visite ni inspection », a déclaré M. Araghchi, en précisant que « les règles sont en train d’être définies dans le cadre de l’accord final ».

Le protocole additionnel permet des inspections surprises des sites nucléaires mais aussi un accès réglementé des sites non nucléaires, notamment militaires. Selon Téhéran un tel accès est exceptionnel et l’AIEA doit justifier sa demande.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a le dernier mot dans l’affaire nucléaire, avait déjà rejeté fin mai toute « inspection » des sites militaires.

 

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous