IranNucléaireIran : La peau de chagrin du Conseil des...

Iran : La peau de chagrin du Conseil des Gardiens

-

Iran Focus, 23 mai – Point de vue – Contrairement à toute formule d’alchimie ou de cocktail où il est de règle d’ajouter des éléments pour créer de la matière ou quelque chose de nouveau, le pouvoir religieux iranien a adopté la théorie de la peau de chagrin : réduire vers l’infiniment petit. Six candidats choisis sur mille, un record !

Cette élection qui n’en portait que le nom, frise désormais la bonne grosse farce. Si on examine les données du calcul, on s’aperçoit qu’à la base, c’est-à-dire dans la constitution, pour se présenter il faut tout d’abord être un homme. Donc les femmes sont exclues. Ensuite il faut être musulman chi’ite duodécimain, donc toutes les minorités religieuses sont exclues. Après, il faut prouver sa loyauté à la théocratie et à la constitution du Velayat-e-Faghih ou la suprématie du religieux, donc tous les opposants et les dissidents sont exclus. Les heureux survivants de ce tamis, devront encore passer par le filtre du conseil des gardiens, qui lui a pour tâche d’unifier le pouvoir pour apaiser les luttes intestines, donc les factions rivales sont exclues. Enfin, celui qui réussira par sortir des urnes qui jouent un rôle de figurantes, pourra être éliminé par le guide suprême, le « tuteur religieux » qui comme son nom l’indique, décide pour le peuple qu’il considère mineur.

Question : qui reste-t-il ? Une langue fourchue répondrait à la bonne franquette deux turbans et un barbu, mais une langue châtiée dira six purs et durs de la dictature religieuse, dont Rafsandjani, qui est au summum de sa mauvaise réputation en Iran. Comment s’étonner que les Iraniens promettent un boycott historique à ce « scrutin » ? Paradoxalement, c’est en occident que Rafsandjani compte ses plus chauds groupies qui mènent campagne tambour battant. C’est qu’il y a de gros contrats à la clé… Pourtant on aurait bien apprécié que les démocraties s’insurgent et rejettent cette mascarade et fassent pression pour des élections libres, sous la supervision de l’ONU, avec la participation de l’opposition.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous