IranNucléaireRéunion internationale sur l'Iran à Londres vendredi (département d'Etat)

Réunion internationale sur l’Iran à Londres vendredi (département d’Etat)

-

AFP, Washington, 17 novembre 2005 – Une réunion informelle sur le dossier nucléaire iranien se tiendra vendredi à Londres, après la reprise par Téhéran de la conversion de nouvelles quantités d’uranium.

Le secrétaire d’Etat adjoint américain aux Affaires politiques, Nicholas Burns, « se rend aujourd’hui (jeudi) à Londres, où il aura l’occasion de rencontrer l’UE-3, les Russes et d’autres », a déclaré un porte-parole du département d’Etat, Adam Ereli, en confirmant ainsi la tenue de cette réunion, évoquée à Vienne.

« Il écoutera leur point de vue, ce qu’ils pensent, la mission qui leur a été confiée, et verra comment nous pouvons tous agir pour atteindre notre but commun », a ajouté M. Ereli.

Cette réunion a été révélée par des diplomates à Vienne, siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui ont fait état, sous le couvert de l’anonymat, de la participation de la Chine, outre la Russie, les Etats-Unis et l’UE-3.

Par ailleurs, l’AIEA a confirmé la reprise par l’Iran de la conversion de l’uranium, a indiqué le porte-parole de la diplomatie américaine, qualifiant cette décision de Téhéran de « malvenue et inquiétante ».

« C’est la plus récente d’une série de décisions de l’Iran qui, franchement, vont à l’encontre de ce qu’ils se sont eux-mêmes engagés à faire et que la communauté internationale leur a demandés de faire », a-t-il poursuivi.

« Elle contribue à creuser le déficit de confiance que nous avons tous quand nous examinons le comportement de l’Iran ces dernières années », a continué Adam Ereli.

La reprise par Téhéran de l’enrichissement de l’uranium ne semble cependant pas ébranler la volonté de Washington de gérer la crise iranienne par la voie multilatérale.

Interrogé sur la possibilité que Washington en appelle à un recours immédiat au Conseil de sécurité de l’Onu après la reprise par Téhéran de l’enrichissement de l’uranium, le porte-parole a simplement répondu « non ».

« Nous considérons un recours (au Conseil de sécurité) comme un moyen, et non comme une fin », a souligné un responsable du département d’Etat s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.
« L’objectif d’un recours est de faire clairement comprendre à l’Iran qu’il est dans son intérêt d’abandonner ses efforts » de se doter d’un programme nucléaire, a poursuivi ce responsable.

« Tôt ou tard, il y aura un recours, mais la question n’est pas tant de savoir quand cela va se produire, mais plutôt si cela correspond à l’effort général », a-t-il conclu.

Des sources diplomatiques avaient indiqué mercredi à Vienne que l’Iran avait entamé la conversion de 50 tonnes supplémentaires de minerai d’uranium qui pourraient lui permettre de produire de l’uranium enrichi, potentiellement militaire.

L’UE-3 a rejeté une proposition russe de rencontre avec l’Iran sur le dossier nucléaire iranien avant la réunion de l’exécutif de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui est prévue les 24 et 25 novembre à Vienne, a-t-on précisé jeudi de mêmes sources.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous