IranNucléaireNucléaire iran: accord des 5 grands pour saisir le...

Nucléaire iran: accord des 5 grands pour saisir le Conseil de sécurité

-

AFP, Londres,, 31 jan 2006 (AFP) – Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité sont tombés d’accord pour saisir le Conseil de sécurité du dossier nucléaire iranien, ont-ils indiqué dans un communiqué commun publié dans la nuit de lundi à mardi à Londres.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Chine et la Russie « ont convenu que la réunion extraordinaire de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), cette semaine, devrait transférer au Conseil de sécurité sa décision sur les mesures exigées de l’Iran », précise le communiqué.

Les cinq grands, qui disposent d’un droit de veto au Conseil de sécurité, ont précisé que « le Conseil de sécurité devrait attendre le rapport du directeur général (de l’AIEA Mohamed ElBaradei) au Conseil des gouverneurs de l’agence (…) avant de prendre une décision pour renforcer l’autorité de l’AIEA », ajoutent les cinq grands.

M. ElBaradei a prévu de présenter un rapport sur le programme nucléaire iranien lors de la prochaine réunion ordinaire du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, le 6 mars.

Ce document commun, le premier publié par les cinq grands sur le dossier épineux du programme nucléaire iranien, a été adopté à l’issue d’un dîner auquel participaient les ministres des Affaires étrangères des cinq pays à la résidence du secrétaire britannique au Foreign Office, Jack Straw, dans la capitale britannique.

M. Straw avait été rejoint pour ce dîner qui a duré plus de quatre heures par la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice, les ministres des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, chinois Li Zhaoxing et français Philippe Douste-Blazy.

Le Haut représentant de l’UE pour la politique étrangère Javier Solana a également participé au dîner, ainsi que le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, impliqué dans les négociations de l’EU-3 (France, Grande-Bretagne et Allemagne) avec Téhéran.

Les Etats-Unis, qui plaidaient depuis des mois en faveur d’une saisine du Conseil de sécurité mais se heurtaient jusque là aux réticences de Moscou et Pékin, se sont félicités de ce « succès significatif ».

« C’est la décision la plus importante de la communauté internationale sur le dossier iranien depuis plusieurs années », a ajouté un responsable américain s’exprimant sous couvert de l’anonymat.

Les Européens s’étaient joints en début d’année aux Etats-Unis pour appeler à renvoyer l’Iran devant le Conseil de sécurité, après la levée des scellés de plusieurs centres de recherche nucléaire, qui avait ravivé les craintes que Téhéran ne cherche à se doter de l’arme atomique.

L’ampleur du vote en faveur de cette saisine du Conseil de sécurité lors de la réunion du Conseil des gouverneurs de l’AIEA prévue jeudi et vendredi à Vienne, « n’a plus d’importance », a estimé ce responsable américain.

« Ce qui compte, c’est que les cinq grands sont d’accord », a-t-il poursuivi. « C’est le message le plus fort qui puisse être envoyé ».

Les participants ont « souhaité qu’un message ferme de la communauté internationale soit adressé de manière unie aux autorités iraniennes qui doivent comprendre qu’il leur faut suspendre les activités nucléaires sensibles », a expliqué pour sa part le ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy au cours d’un point de presse.

« La voie diplomatique, la meilleure, pourra alors reprendre », a-t-il ajouté.

Le ministre français s’est félicité de l’unité des cinq membres permanents du Conseil de sécurité qui n’a abouti qu’après plus de 4 heures de discussions. Il y a vu « un succès de la diplomatie européenne ».

7,062FansLike
1,179FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous