IranNucléaireIran : Reprise de l’enrichissement nucléaire, selon un haut...

Iran : Reprise de l’enrichissement nucléaire, selon un haut responsable

-

Iran Focus, Téhéran, 2 février – Mercredi, le négociateur nucléaire en chef de l’Iran a confirmé que la République islamique redémarrerait ses activités d’enrichissement d’uranium et mettrait fin aux inspections inopinées de ses sites nucléaires si le pays faisait l’objet d’un rapport ou d’un renvoi devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Le conseil des gouverneurs de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique devrait renvoyer l’Iran devant le Conseil de Sécurité lors de la réunion des 2 et 3 février pour avoir violé l’accord sur la suspension de ses activités liées au développement d’armes nucléaires.

Ali Laridjani, secrétaire général du Conseil suprême de la sécurité nationale, a déclaré à la presse : « Dans le cas où le dossier nucléaire de l’Iran était renvoyé devant le Conseil de Sécurité, en vertu de la loi approuvée par le Majlis (ou parlement), nous mettrons fin à notre adhésion au Protocole additionnel [du Traité de Non-prolifération »>, ce qui réduira ainsi le niveau de coopération entre l’Iran et l’AIEA, et nous devrons lever toutes les suspensions, y compris celle sur l’enrichissement à échelle industrielle », a rapporté l’agence de presse d’État ISNA.

Le Protocole additionnel qui accorde aux inspecteurs de l’AIEA le droit de mener des inspections à l’improviste dans des sites nucléaires déclarés n’a pas été officiellement ratifié par l’Iran, qui ne l’applique que de manière volontaire.

Laridjani a recommandé aux États européens, qui ont mené des négociations nucléaires avec Téhéran au sujet de ce conflit, de ne pas choisir la voie de la force.

Il a menacé de retirer les caméras de l’AIEA disposées sur les sites nucléaires et d’interdire aux observateurs internationaux d’inspecter les sites militaires, si le dossier finissait au Conseil de Sécurité.

Le chef de la sécurité nationale a déclaré : « Aucun gouvernement de la République Islamique d’Iran ne peut abandonner son droit absolu à la technologie nucléaire », commentaires venant appuyer les accusations selon lesquelles la poursuite du programme nucléaire par Téhéran est plus une décision stratégique qu’une décision tactique.

Laridjani a poursuivi en accusant le président des États-Unis, George W. Bush, de « mentir de façon flagrante » lorsqu’il affirme que Téhéran cherche à développer des armes nucléaires.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous