IranNucléaireBush : Les USA défendraient Israël contre l’Iran

Bush : Les USA défendraient Israël contre l’Iran

-

Reuters – Mercredi, le président George W. Bush a assuré que les États-Unis défendraient si nécessaire Israël par la force contre l’Iran et a dénoncé le président iranien Mahmoud Ahmadinejad pour son « discours menaçant » vis-à-vis d’Israël.

Dans une interview de Reuters à bord d’Air Force One en route pour Nashville, Bush a également déclaré qu’il y avait de « grandes chances » que le conseil des gouverneurs de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique renvoie l’Iran devant le Conseil de Sécurité de l’ONU pour d’éventuelles sanctions.

« Je suis inquiet à propos d’une personne qui premièrement, essaie de réécrire l’histoire de l’holocauste et qui deuxièmement, a bien fait comprendre que son intention était de détruire Israël », a affirmé Bush.

« Israël est un allié solide pour les États-Unis, nous prendrons la défense d’Israël si besoin est. En conséquence, ce genre de discours menaçant est inquiétant. Et il est inquiétant non seulement pour les États-Unis, mais aussi pour d’autres pays dans le monde», a-t-il ajouté.

Lorsqu’on lui a demandé si les USA prendraient la défense d’Israël militairement, Bush a répondu : « Bien sûr, nous défendrons Israël ».

Ahmadinejad a suscité la condamnation internationale pour son discours anti-israélien ces dernières semaines, où il avait par exemple déclaré que le pays devait être rayé de la carte et avait remis en question l’existence de l’holocauste.

LE PROGRAMME NUCLEAIRE DE L’IRAN

L’Iran se trouve dans une impasse au sujet de son programme nucléaire. Téhéran insiste sur le fait que son programme a pour objectif le développement de l’énergie nucléaire. Mais les États-Unis et d’autres puissances internationales l’accusent de chercher à développer des armes nucléaires.

Lorsqu’on lui a demandé s’il pensait que l’AIEA renverrait l’Iran devant le Conseil de Sécurité, Bush a rétorqué : « L’AIEA doit examiner les faits et écouter attentivement les arguments, il y a donc de grandes chances qu’elle le fera ».

Bush a affirmé que non seulement l’Iran ne devrait pas être autorisé à enrichir de l’uranium, mais le pays ne devrait pas non plus apprendre comment enrichir de l’uranium car il pourrait apprendre par là comment fabriquer des armes.

Il a déclaré qu’il trouvait acceptable que Téhéran ait de l’énergie nucléaire civile à la condition que le combustible qui a servi soit ensuite emmené dans un autre pays, proposition que la Russie a faite et que Bush soutient.

Les cinq membres permanents du conseil, dont la Russie et la Chine qui étaient hésitantes, se sont mis d’accord pour demander à l’organe de surveillance nucléaire des Nations Unies de renvoyer immédiatement l’Iran à New York.

Bush a également déclaré qu’il avait discuté avec le président russe Vladimir Poutine à propos de l’Iran et mais n’a pas révélé le point de vue de Poutine sur un renvoi au Conseil de Sécurité. « Il comprend la menace et nous partageons le même objectif », a-t-il dit.

Le conseil des gouverneurs de l’AIEA va décider jeudi lors d’une réunion extraordinaire à Vienne de renvoyer ou non l’Iran devant le Conseil de Sécurité.

L’Iran nie les accusations selon lesquelles le pays essaie de produire une bombe nucléaire et affirme qu’il n’abandonnera pas son droit à la technologie nucléaire à des fins pacifiques.

Bush a déclaré mardi dans son discours sur l’état de l’Union que l’Iran était « pris en otage » par les dirigeants religieux qui répriment leur peuple.

Pendant l’interview, lorsqu’on lui a demandé s’il appelait les Iraniens à se soulever et à renverser le gouvernement au pouvoir, Bush a répondu : « Pas du tout. Ce que je dis c’est que … les États-Unis sont bien conscients de leur situation, nous reconnaissons que la liberté est universelle et nous espérons qu’un jour ils seront en position d’avoir une démocratie basée sur les mœurs et les traditions iraniennes ».

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous