IranNucléaireUn diplomate britannique propose une stratégie contre l’Iran

Un diplomate britannique propose une stratégie contre l’Iran

-

Times Online, 22 mars – Intégralité de la lettre divulguée à la presse – John Sawers, haut diplomate britannique, a exposé les grandes lignes de sa stratégie pour gagner le soutien de la Russie et de la Chine pour une action plus sévère contre l’Iran dans une lettre confidentielle datée du 16 mars. Elle était adressée à ses homologues en France, en Allemagne et aux Etats-Unis :

« Stanislas de Laboulaye, Michael Schaefer, Nick Burns, Robert Cooper.

Nick, Michael et moi-même avons eu une discussion hier sur la façon d’aborder la réunion des 3E+3 lundi à New York. Nous avons décidé que nous devions partager le même avis concernant ce qui se passerait au Conseil de Sécurité après la période spécifiée par la Déclaration du président proposée. J’ai accepté de faire circuler ci-joint un court exposé que nous pourrions utiliser comme les grandes lignes d’une intervention avec les Russes et les Chinois.

Il est implicitement admis dans ce communiqué que nous n’allons pas amener les Russes et les Chinois à accepter des sanctions importantes dans les mois à venir, certainement pas sans de plus amples efforts pour que les Iraniens changent d’avis.

Kislyak pourrait avancer que ces efforts diplomatiques devraient débuter directement après l’adoption d’une Déclaration présidentielle. Selon nous, une déclaration présidentielle adressée aux Iraniens ne sera pas suffisante et ils doivent savoir que des mesures plus sérieuses sont susceptibles d’être prises. Ce qui implique d’agir en vertu du Chapitre VII pour ce qui est du dossier iranien. Nous devrons aussi probablement rejeter un des arguments des Iraniens selon lequel la suspension demandée est « volontaire ». Nous devrions faire les deux en faisant de la suspension volontaire une condition obligatoire du Conseil de Sécurité dans une résolution que nous voudrions voir adoptée début mai, selon moi.

En échange du consentement des Russes et des Chinois, nous voudrions ensuite mettre au point un train de mesures pouvant être présenté aux Iraniens comme une nouvelle offre. Idéalement, celui-ci aurait le soutien de la Russie, de la Chine et des Etats-Unis ainsi que des 3E, bien que Nick veuille étudier sa portée s’il était présenté de cette façon. Nous pensons que tout ceci devrait être mis au point pour juin et l’occasion évidente pour cela serait le meeting des ministres des Affaires Etrangères du G8. Durant la période avant le Sommet du G8, notre influence sur la Russie devra être à son maximum et nous devrons agir en conséquence.

En plus d’approuver une nouvelle proposition, nous voulons également que la Russie et la Chine s’engagent à donner leur aval pour d’autres mesures décidées par le Conseil de Sécurité dans le cas où les Iraniens ne s’engageaient pas de manière positive. Ceci constituerait l’Etape 4. Nous ne voudrions pas à ce stade être explicite sur la situation à ce moment-là ; des négociations extensives devront avoir lieu à ce sujet en mai/juin.

Je ne sais pas de quelle façon nous aurons progressé d’ici lundi. Le projet de réunion des ministres des 3E+3 à Berlin le 30 mars donnerait à Kislyak dix jours pour essayer d’imposer ceci. Je pense qu’une réunion à un niveau ministériel sera nécessaire afin de parvenir à un accord sur ce type d’approche, ainsi que sur une résolution du Chapitre VII.

Nous avons demandé l’organisation d’une conférence entre nous cinq vendredi après-midi. Puis-je suggérer que celle-ci ait lieu à 15h30 GMT ? Nous devrons être circonspects à l’égard d’une position ouverte, mais comme nous n’avons pas l’intention de remettre ce communiqué aux Russes et aux Chinois, je ne crois pas que nous ayons besoin d’écrire tous les détails. Ce dont nous avons besoin, c’est d’un accord sur les bases.

Je vous verrai donc tous lundi à New York. »

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous