IranNucléaireNucléaire : Pas de « négociations sur des négociations...

Nucléaire : Pas de « négociations sur des négociations » avec l’Iran, selon le Royaume-Uni

-

Reuters, Londres, 27 juin – Le gouvernement britannique a déclaré mardi que les grandes puissances mondiales ne se laisseraient pas entraîner dans des négociations sur des négociations pendant qu’elles attendent la réponse de l’Iran à leur offre incitative visant à mettre fin au conflit autour du programme nucléaire controversé de Téhéran.

Le paquet de mesures avantageuses visant à encourager l’Iran à abandonner l’enrichissement d’uranium a été élaboré par les membres permanents du Conseil de l’ONU (la France, les Etats-Unis, la Russie, la Chine et la Grande-Bretagne) plus l’Allemagne, et présenté à l’Iran ce mois-ci.

Les USA et la Grande-Bretagne désirent une réponse dans les semaines à venir et non dans plusieurs mois. Mais la semaine dernière, l’Iran a déclaré qu’il répondrait le 22 août, laissant craindre que la République islamique est en train d’essayer de gagner du temps.

« Selon moi, nous aurions des raisons d’être inquiets… si nous commencions à entrer dans une période de négociations sur des négociations », a affirmé la ministre des Affaires étrangères, Margaret Beckett, devant le parlement.

Elle a rappelé que l’offre énonçait clairement que les négociations sur le programme nucléaire de l’Iran ne pourraient redémarrer que si Téhéran acceptait de suspendre son enrichissement.

Beckett a ajouté que Téhéran avait indiqué, aussi bien en public qu’en privé, qu’ils voyaient certaines ambiguïtés dans ces propositions.

« Nous sommes disposés à éclaircir toutes les ambiguïtés », a-t-elle dit.

« Nous continuons de faire pression sur le gouvernement iranien pour qu’une autre réunion ait lieu entre (le chef de la politique étrangère de l’UE) Javier Solana et (le négociateur nucléaire en chef de l’Iran Ali) Larijani, et j’espère que cette réunion va avoir lieu dans un futur proche. »

Si l’Iran rejette l’offre, il pourrait faire face à des sanctions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Les Etats-Unis et certains de ses alliés occidentaux suspectent l’Iran de chercher à développer une bombe nucléaire.

L’Iran, quatrième exportateur de pétrole au monde, avance qu’il a besoin de la technologie atomique pour subvenir à la demande croissante en énergie dans ses centrales civiles.

Les ministres des affaires étrangères des nations industrialisées du G8 vont discuter de l’Iran lors de leur meeting jeudi en Russie.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous