IranNucléaireL'Iran aurait accru sa capacité d'enrichissement de l'uranium

L’Iran aurait accru sa capacité d’enrichissement de l’uranium

-

Reuters, Washington, 15 mai – Les inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont conclu que l’Iran avait commencé à enrichir de l’uranium à plus grande échelle qu’auparavant après avoir surmonté des obstacles techniques qui les freinaient, rapporte lundi le New York Times.

Lors d’une inspection annoncée à la dernière minute dimanche sur le site de Natanz, principal centre nucléaire de l’Iran, ces inspecteurs ont constaté que les ingénieurs iraniens utilisaient environ 1.300 centrifugeuses et produisaient du combustible nucléaire pouvant alimenter des réacteurs, écrit le journal sur son site internet, citant des diplomates et des experts du nucléaire à Vienne, siège de l’AIEA.

Les grandes puissances accusent l’Iran de vouloir mettre au point des armes nucléaires mais Téhéran soutient que son programme atomique ne vise qu’à produire de l’électricité.

Dans un article de Vienne, le journal affirme que jusque récemment les ingénieurs iraniens avaient du mal à faire tourner durablement les centrifugeuses à la vitesse requise pour fabriquer du combustible nucléaire.

« Nous pensons qu’ils ont à présent à peu près acquis la technologie d’enrichissement », a déclaré le directeur de l’AIEA, Mohamed ElBaradeï, cité par le quotidien new-yorkais. « A compter de maintenant, il s’agit simplement de perfectionner cette connaissance. C’est une nouvelle qui ne fera pas plaisir, mais c’est un fait. »

Le combustible produit à ce stade devra cependant être enrichi davantage pour servir à fabriquer des bombes, écrit le Times, et on ignore si l’Iran dispose du savoir-faire nécessaire pour fabriquer une arme suffisamment petite pour qu’elle puisse être posée sur ses missiles.

« COMPTE À REBOURS »

A Washington, un haut responsable américain a déclaré à Reuters que « d’une certaine manière, le compte à rebours est enclenché ».

« Je ne sais pas toutefois combien de temps il reste. C’est une chose que d’être capable d’enrichir suffisamment (l’uranium) pour fabriquer une arme nucléaire, mais c’en est une autre que de faire en sorte d’en avoir une quantité suffisante – suffisante pour provoquer une explosion – puis d’être capable d’installer cet engin sur un véhicule d’acheminement. »

Un porte-parole du département d’Etat a déclaré pour sa part à Reuters « ne pas être au courant d’une nouvelle évaluation ou de nouvelles découvertes par l’AIEA ».

Certains diplomates se sont dits surpris par le fait qu’ElBaradeï ait parlé aussi ouvertement des conclusions de l’AIEA avant même de présenter son prochain rapport au Conseil de sécurité de l’Onu, ce mois-ci.

Un diplomate a estimé que ces informations renforceraient la position de ceux qui se demandent si la communauté internationale peut vraiment faire quelque chose pour empêcher que l’Iran n’acquière une capacité nucléaire.

Elles pourraient aussi relancer le débat sur la faisabilité et l’intérêt d’une action militaire contre l’Iran, a ajouté ce diplomate.

Le Conseil de sécurité a adopté une résolution exigeant de l’Iran qu’il suspende toutes ses activités nucléaires, et il a imposé à deux reprises des sanctions à Téhéran pour son refus d’obtempérer.

Nicholas Burns, sous-secrétaire d’Etat chargé de l’application de la stratégie définie vis-à-vis de l’Iran, a déclaré au Times qu’il n’avait pas entendu parler des dernières découvertes de l’AIEA, mais qu’elles ne modifieraient de toute façon pas la politique américaine.

« Nous partons du principe qu’il reste du temps pour que la diplomatie fonctionne », a déclaré Burns au journal. Il a ajouté, selon le NYT, que si l’Iran n’acceptait pas de suspendre sa production d’uranium enrichi avant le sommet du G8, le mois prochain, « nous prendrons le chemin d’une troisième série de sanctions ».

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous