IranNucléaireRéunion des chefs des diplomaties française et iranienne à...

Réunion des chefs des diplomaties française et iranienne à New York

-

AFP, New York, (Nations Unies) – Les ministres des Affaires étrangères français Bernard Kouchner et iranien Manouchehr Mottaki doivent se rencontrer mardi après-midi en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, a-t-on appris de sources diplomatiques iranienne et française.

« Oui, ils se retrouvent cet après-midi », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la mission iranienne à l’ONU, Mohammad Mirali Mohammadi.

Une source diplomatique française a également confirmé la rencontre, en soulignant que M. Kouchner « a toujours dit qu’il était prêt à dialoguer avec les Iraniens ».

Le président français Nicolas Sarkozy avait écarté la veille, dans une interview au New York Times, tout déplacement de son ministre à Téhéran, mais il avait admis qu’une rencontre ministérielle pouvait avoir lieu « dans les couloirs de l’ONU ».

« Je ne pense pas que les conditions pour un voyage à Téhéran soient actuellement réunies », a-t-il déclaré au New York Times. « Dans les couloirs de l’ONU, on peut discuter. Un voyage à Téhéran, c’est autre chose ».

Interrogé par le quotidien français Le Figaro, M. Kouchner s’était déclaré jeudi prêt à se rendre en Iran s’il y était invité. L’Iran s’était empressé de reprendre ses propos, assurant ne voir « aucun obstacle » à sa venue.

En visite à Washington jeudi et vendredi, M. Kouchner a insisté sur la nécessité d’envisager des sanctions européennes en dehors du cadre de l’ONU contre le régime de Téhéran pour le forcer à abandonner son programme nucléaire.

Il a réaffirmé que les entreprises françaises avaient été déconseillées de répondre à de nouveaux appels d’offre iraniens.

Il y a une semaine, le ministre français avait provoqué une tempête en estimant que le monde devait se « préparer au pire », c’est-à-dire à une éventuelle « guerre » avec l’Iran.

« Pour ma part, je ne prononce pas le mot guerre », a réaffirmé M. Sarkozy dans son interview au New York Times, avant de rappeler la nécessité de faire preuve de « beaucoup de fermeté » face à Téhéran.

Face à la polémique causée par ses propos, M. Kouchner avait lui-même rapidement tenté d’en atténuer la portée en précisant qu’il avait voulu dire qu’il fallait avant tout « négocier jusqu’au bout » pour « éviter la guerre ».

M. Mottaki avait rencontré le prédécesseur de M. Kouchner, Philippe Douste-Blazy, au Liban en juillet 2006, en pleine guerre avec Israël. Cette rencontre avait duré deux heures et s’était déroulée à l’ambassade d’Iran à Beyrouth. Les ministres s’étaient quitté sans faire de déclaration.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous