IranNucléaireUn haut responsable iranien : Nous n'abandonnerons jamais l'enrichissement

Un haut responsable iranien : Nous n’abandonnerons jamais l’enrichissement

-

Iran Focus, Téhéran, 18 avril – Un haut responsable du Majlis (le Parlement) dominé par les radicaux en Iran a souligné que « les résolutions et les sanctions imposées à l’Iran n’arrêteront jamais le programme nucléaire du pays », ont rapporté les médias officiels le 17 avril.

Alaeddine Boroujerdi, président de la Commission des Affaires étrangères et de la Sécurité nationale au Majlis, a souligné que Téhéran ne prendrait en compte aucune nouvelle proposition internationale parlant de suspension d’enrichissement d’uranium, selon la télévision d’Etat qui le citait. Il se référait à un futur paquet de mesures incitatives qui pourrait être offert à Téhéran par le groupe des 5+1 – la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l’Allemagne, la Russie et les Etats-Unis.

Une réunion des directeurs politiques du groupe P5+1 de nations à Shanghai mercredi n’a pu aboutir à un accord sur de futures mesures incitatives à offrir à Téhéran pour suspendre son défi nucléaire.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a voté en mars un troisième jeu de sanctions contre l’Iran pour son refus d’interrompre ses présumées activités d’armes nucléaire. Une résolution patronnée par les Européens a été adoptée au Conseil de 15 membres par 14 voix pour, aucune contre, et une abstention, celle de l’Indonésie.

La résolution 1803 a accru les légères interdictions commerciales sur l’Iran pour y inclure certaines marchandises à double usage civile et militaire. Sous les nouvelles sanctions, des sociétés iraniennes et des banques verront leurs comptes gelés et les marchandises entrant et sortant d’Iran doivent être soumises à des inspections.

Le Conseil de sécurité avait précédemment imposé deux jeux de sanctions plus douces sur Téhéran en décembre 2006 et mars 2007 sur son refus d’interrompre ses activités d’enrichissement d’uranium que l’occident soupçonne de font partie d’un programme d’armes nucléaires.

La dernière résolution de sanctions a été initialement adoptée le 22 janvier par le groupe des 5+1 et ajustée ensuite légèrement pour convenir aux 10 autres membres non-permanents du Conseil de sécurité. La résolution 1803 se fonde sur des résolutions 1696, 1737 et 1747. Résolutions 1737 et 1747 ont imposé des sanctions à Téhéran.

7,062FansLike
1,162FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous