IranNucléaireLe Japon presse l'Iran d'interrompre définitivement son programme nucléaire

Le Japon presse l’Iran d’interrompre définitivement son programme nucléaire

-

AFP, Tokyo, 9 février – Le Japon a pressé mercredi l’Iran de trouver un accord avec l’Union Européenne (UE) pour arrêter son programme d’enrichissement d’uranium, bien que le ministre des Affaires étrangères iranien, Kamal Kharazi, insiste sur le fait que Téhéran ne mène pas d’activité clandestine.
La visite de travail à Tokyo de M. Kharazi intervient alors que les Etats-Unis ont accusé les négociateurs européens de n’être pas parvenus à montrer à Téhéran les conséquences de son comportement.
Le Premier ministre nippon Junichiro Koizumi, qui s’est entretenu avec M. Kharazi avant les critiques américaines, lui a demandé de parvenir à un accord avec l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, qui négocient avec l’Iran pour mettre un terme définitif au programme nucléaire iranien.
« Le Japon soutient les trois pays de l’UE et espère sincèrement qu’ils vont parvenir à un accord », a déclaré M. Koizumi, devant des journalistes.
M. Kharazi a indiqué pour sa part que l’Iran ne cherchait pas à se doter d’armement nucléaire.
« J’assure à Monsieur le Ministre que toutes nos activités sont pacifiques », a déclaré M. Kharrazi lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue nippon, Nobutaka Machimura.
Ce dernier a déclaré que le Japon soutenait le rôle de l’UE.
« J’espère que les entretiens avec l’UE seront productifs et je lui ai dit (à M. Kharazi) que nous soutenons la position de l’UE », a expliqué M. Machimura.
La Secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a critiqué mercredi l’attitude des pays européens négociant avec l’Iran, estimant que ceux-ci n’avaient pas relayé de manière suffisamment claire à Téhéran la menace de sanctions de l’ONU.
« Les Iraniens ont besoin d’entendre que s’ils ne peuvent pas supporter des mesures de vérifications (de leurs activités nucléaires, Ndlr)… alors, le renvoi devant le Conseil de sécurité poindra », a-t-elle déclaré dans une interview que devait diffuser la chaîne de télévision américaine Fox News.
Le Japon, importateur majeur de pétrole iranien, a signé un énorme contrat d’approvisionnement pétrolier en 2004, en dépit de la « profonde inquiétude » alors exprimée par son grand allié américain.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous