IranNucléaireL'Iran prend des mesures pour supporter de nouvelles sanctions...

L’Iran prend des mesures pour supporter de nouvelles sanctions (chef du renseignement américain)

-

AFP:  L’Iran a pris des mesures pour supporter plus facilement d’éventuelles nouvelles sanctions de la communauté internationale, qui l’accuse de poursuivre un programme nucléaire militaire, a indiqué mardi le directeur du renseignement américain, Dennis Blair.

Téhéran cherche notamment du côté de la Chine et du Venezuela de nouvelles sources d’approvisionnement en essence, un produit que la République islamique, pourtant productrice de pétrole, doit importer faute de raffineries, a expliqué Dennis Blair devant la commission du Renseignement du Sénat.

Téhéran "continue de maintenir ouverte la possibilité de fabriquer des armes nucléaires", même si les sanctions actuelles visant l’Iran ont affaibli son économie a affirmé M. Blair.

"Nous continuons de considérer que la prise de décision en Iran correspond à une approche en terme de coûts et de bénéfices, ce qui donne à la communauté internationale la possibilité d’influencer Téhéran", a-t-il dit.

Mais "l’Iran s’est préparé à de possibles nouvelles sanctions internationales en identifiant de potentiels fournisseurs alternatifs d’essence, dont la Chine et le Venezuela", a-t-il dit.

"Téhéran a également recours, pour traiter ses affaires, à de petites banques non-occidentales et beaucoup de ses transactions financières s’effectuent dans des monnaies autres que le dollar", a-t-il ajouté.

Néanmoins, "nous pensons que des sanctions auront un impact négatif sur la reprise iranienne après le ralentissement économique actuel" que connaît le pays, a ajouté M. Blair.

Le Congrès américain étudie l’adoption d’un ensemble de sanctions, notamment pour entraver l’importation d’essence, afin d’obliger l’Iran à geler son programme d’enrichissement d’uranium dont l’Occident soupçonne qu’il a pour but de fabriquer des armes nucléaires.

Parallèlement, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton multiplie depuis quelques jours les appels à la Chine pour qu’elle accepte d’approuver de nouvelles sanctions à l’ONU.

La République populaire est le seul des six pays chargés de négocier avec l’Iran (Etats-Unis, Chine, Allemagne, Russie, Royaume-Uni, France) à se montrer réticent à l’idée de sanctions accrues contre l’Iran.

Un diplomate américain a annoncé mardi sous couvert d’anonymat que les six pays devraient se réunir dans les prochains jours.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous