IranNucléaireMaersk condamné pour violation de l'embargo américain en Iran

Maersk condamné pour violation de l’embargo américain en Iran

-

AFP : L’armateur danois A.P. Moeller Maersk a versé aux Etats-Unis 3,1 millions de dollars (2,3 millions d’euros) pour violation de l’embargo américain au Soudan et en Iran, a-t-on appris lundi auprès du groupe.

Les autorités américaines reprochaient à Maersk Line, la filiale de transport maritime du conglomérat danois, d’avoir utilisé des navires enregistrés aux Etats-Unis pour du fret commercial au Soudan et en Iran entre 2003 et 2007, violant ainsi l’embargo décidé contre les deux pays.

Selon la décision du Bureau pour le contrôle des actifs étrangers (OFAC), quelque 4.714 cargaisons ont été transportés en violation du gel commercial par Maersk Line vers et depuis le Soudan et l’Iran entre janvier 2003 et octobre 2007.

Le paiement de Maersk est une transaction négociée pour abandonner les poursuites, comme il est courant dans le système judiciaire américain, a indiqué un porte-parole de Maersk aux Etats-Unis.

« Nous reconnaissons notre obligation de respecter les sanctions commerciales et les lois des pays dans lesquels nous opérons et nous regrettons les violations », a déclaré à l’AFP Kevin Speers.

« En Iran, aucun bateau américain n’a abordé. Ce qui s’est passé, c’est que des conteneurs venus d’Iran ont à un moment ou à un autre été embarqués sur un bateau à pavillon américain (…) mais pas en Iran », a-t-il expliqué.

« Au Soudan, la situation était différente. Maersk avait une exemption pour livrer de l’aide humanitaire mais le système d’enregistrement n’a pas identifié des cargaisons qui étaient chargées et déchargées du navire et qui pouvaient entrer en violation de l’embargo », a-t-il précisé.

Le gouvernement américain a imposé depuis 1997 un embargo commercial au Soudan, en raison des violations des droits de l’Homme lors de la guerre civile entre le nord et le sud du pays africain, ainsi que des liens présumés du régime avec le terrorisme islamique.

L’embargo commercial complet contre l’Iran a lui été décidé en 1987 par l’administration Reagan, après des premières sanctions contre la république islamique en 1979 durcies une première fois en 1984.

Selon le porte-parole de Maersk, les cargaisons concernées étaient « de nature commerciale » et « n’incluaient rien de sensible ».

L’armateur encourait une amende totale de 61,8 millions de dollars, selon la décision de l’OFAC.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous