IranNucléaireL'Iran va installer des équipements plus modernes sur un...

L’Iran va installer des équipements plus modernes sur un site nucléaire

-

VIENNE, 31 jan 2013 (AFP) – L’Iran a l’intention de moderniser ses équipements sur le site de Natanz, l’un de ses principaux sites nucléaires, selon un document que l’AFP a pu consulter jeudi.

Selon ce document de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’Iran a informé dans une lettre datée du 23 janvier que « des centrifugeuses de type IR2m seraient utilisées dans l’unité A-22 » du site d’enrichissement d’uranium de Natanz (centre).

Dans sa réponse datée du 29 janvier, l’AIEA demande plus d’informations sur cette annonce, qui intervient alors que l’Iran est sous le coup de plusieurs sanctions internationales visant entre autres son programme d’enrichissement d’uranium.

Les grandes puissances soupçonnent l’Iran de vouloir se doter de la bombe atomique sous couvert d’un programme nucléaire civil, ce que le pays dément avec véhémence.

La République islamique déclare enrichir de l’uranium uniquement à des fins pacifiques, jusqu’à 5% pour produire de l’électricité, ou jusqu’à 20% afin d’alimenter un réacteur de recherche fabricant des isotopes, utilisés dans le diagnostic de certains cancers.

Mais les grandes puissances craignent qu’elle pousse l’enrichissement jusqu’au niveau nécessaire pour fabriquer une arme nucléaire, soit 90%.

A Natanz, elle enrichit essentiellement de l’uranium jusqu’à un degré de pureté de 5% avec des centrifugeuses anciennes de type IR-1, plus lente que les machines IR2m.

Les nouvelles centrifugeuses seront selon toute probabilité également utilisées pour un enrichissement jusqu’à 5%, a indiqué un diplomate à Vienne, siège de l’AIEA, sous couvert de l’anonymat.

« Jusqu’à présent, ils ont enrichi seulement jusqu’à 5% à Natanz, donc ce serait vraiment une surprise si l’Iran disait maintenant que cela est destiné (à l’enrichissement) jusqu’à 20% », a déclaré cette source.

Le site de Fordo dans le centre du pays, enfoui sous une montagne et considéré comme à l’abri de toute attaque aérienne, pose un problème plus aigu à la communauté internationale, a-t-elle rappelé. L’Iran a décidé de faire de ce site, dont l’existence a été révélé en 2009, son centre d’enrichissement jusqu’à 20%.

L’AIEA s’est refusée à tout commentaire. L’agence devrait faire un point sur les activités nucléaires iraniennes dans son rapport trimestriel, attendu fin février.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous