NewsSur le filTéhéran juge "illégale" la décision de l'Union européenne de...

Téhéran juge « illégale » la décision de l’Union européenne de durcir ses sanctions

-

La veille, l’UE avait étendu la liste des personnes et des sociétés frappées d’interdiction de visa et de gel de leurs avoirs en Europe. Cette décision s’inscrit dans le cadre des résolutions des Nations unies destinées à contraindre Téhéran de renoncer à son programme d’enrichissement de l’uranium, soupçonné d’être utilisé à des fins militaires.

A Bruxelles, on souligne que ces nouvelles mesures sont conformes à la "double approche" choisie par l’UE, qui consiste à utiliser à la fois l’arme des sanctions et celle des négociations à l’égard de Téhéran.

La mesure la plus spectaculaire concerne le gel des avoirs de la banque Melli, première institution financière du pays. Les interdictions de voyage visent des personnes qui ont des connexions avec le programme nucléaire et balistique iranien, mais non des dirigeants politiques. Vingt personnes et 18 sociétés vont ainsi s’ajouter aux 15 personnes et 13 sociétés déjà listées.

Le chef de la diplomatie européenne, Javier Solana, avait présenté, le 14 juin à Téhéran, une nouvelle offre de coopération dans le domaine du nucléaire civil. Les Vingt-Sept ont attendu la fin de ce voyage pour rendre publiques les nouvelles sanctions.

"(Cette) politique du bâton et de la carotte n’aura aucun effet sur la volonté du peuple iranien de maîtriser des technologies nouvelles", a répondu M. Hosseini.

Les Etats-Unis ont salué la décision européenne de durcir les sanctions. Dans le même temps, un responsable du département d’Etat a affirmé que Washington envisageait, pour la première fois depuis la rupture des relations bilatérales en 1980, l’ouverture d’une section d’intérêts américains à Téhéran, sur le modèle de celle qui fonctionne à Cuba depuis 1977.
Thomas Ferenczi

7,062FansLike
1,173FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Les démissions et les renvois signalent le désespoir de Téhéran face aux manifestations

Mercredi 22 décembre, le ministre de l'Intérieur du régime iranien, Ahmad Vahidi, a annoncé que Mohammad-Tayyeb Sahraei avait été...

Les disparitions forcées, outil du régime iranien pour répandre la terreur

L'Iran est un pays gouverné par le régime autoritaire des mollahs. Il souffre de décennies de violations des droits...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous