NewsSur le filLes négociations avec l'Iran sont mal engagées

Les négociations avec l’Iran sont mal engagées

-

La réponse à l’offre des Six (États-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) transmise vendredi par l’Iran n’a pas été rendue publique. Mais la lettre est «difficile et compliquée» selon le diplomate en chef de l’UE, Javier Solana. Il espère encore pouvoir rencontrer le négociateur iranien Saïd Jalili «avant la fin du mois». Mais le ton est maussade : «je ne veux pas donner des impressions complètement optimistes». Son pessimisme est partagé par la diplomatie française : «Je ne pense pas que ça donne un grand espoir», a dit Bernard Kouchner.

L’offre des puissances propose à Téhéran d’engager des négociations globales. Mais l’ouverture des pourparlers est conditionnée par la suspension de l’enrichissement d’uranium, que Téhéran considère comme faisant partie de «ses droits». Pas étonnant, dès lors, que la réponse iranienne ne soit guère encourageante. Selon des sources diplomatiques citées par le New York Times, la lettre de Téhéran ne répondrait pas directement à l’offre et resterait très floue. Elle ne ferait aucune référence à l’enrichissement d’uranium et stipulerait que «le temps de la négociation basée sur une position inégalitaire est révolu».

Le président iranien a donné lundi ce qui ressemble à une fin de non-recevoir à la proposition, en affirmant qu’elle représente un «scénario répétitif». «D’un côté, ils demandent à négocier, et, de l’autre, ils menacent et disent que nous devons nous plier à leurs demandes illégales et renoncer à nos droits», a déclaré Mahmoud Ahmadinejad cité par l’agence officielle IRNA.

Menaces israéliennes

Si elle était négative, la réponse à la nouvelle proposition des puissances pourrait ouvrir la voie à de nouvelles sanctions. Le Conseil de sécurité a déjà adopté trois résolutions enjoignant Téhéran d’arrêter l’enrichissement d’uranium. La crise pourrait aussi prendre d’autres formes : Israël n’exclut pas de recourir à la force, en dernier recours, pour arrêter le programme nucléaire iranien. Ce qui n’a pas l’air d’émouvoir le président iranien. «Même si des centaines de pays comme Israël et les États-Unis s’unissent, ils n’oseront pas attaquer l’Iran et ils le savent très bien», a-t-il affirmé lundi. Le chef d’état-major de l’armée iranienne a d’ailleurs averti samedi que son pays fermerait le détroit d’Ormuz, par où transitent environ 40 % du pétrole mondial, si ses intérêts étaient en jeu.

Les six puissances continuaient lundi à discuter de la réponse iranienne. Pour sortir de l’impasse, Javier Solana aurait évoqué la possibilité d’ouvrir une période de prénégociation, pendant laquelle les Six renonceraient à prendre de nouvelles sanctions tandis que l’Iran s’engagerait à ne pas mettre en route de nouvelles centrifugeuses.

7,062FansLike
1,162FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous