Intelligence ReportsTerrorismeLes États-Unis désignent un responsable iranien et une université...

Les États-Unis désignent un responsable iranien et une université de ce pays pour connexion avec la force Qods

-

Le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département du Trésor des États-Unis a désigné mardi l’envoyé iranien auprès des Houthis au Yémen et responsable de la Force Qods des Gardiens de la Révolution (CGRI), Hasan Irlu, pour avoir soutenu «les efforts de la force Qods du CGRI pour fournir des armes avancées et la formation des Houthis » sur plusieurs années.

«Il a coordonné avec d’autres hauts dirigeants de la force Qods du CGRI pour soutenir les opérations du groupe dans toute la péninsule arabique et au Yémen. Irlu a maintenu une relation avec l’ancien commandant de la force Qods, Qasem Soleimani. Il a également dispensé une formation aux membres du Hezbollah en Iran », indique le communiqué.

Il a en outre désigné l’Université internationale iranienne Al-Mustafa et toutes ses branches dans le monde, qui sont un front pour les efforts de recrutement de la Force Qods des Pasdaran dans les domaines de la collecte de renseignements, des opérations et des milices envoyées pour combattre la guerre civile syrienne en soutien au dictateur Bashar Al-Assad.

«Des recrues de l’Université internationale Al-Mustafa ont été envoyées en Syrie pour combattre au nom des milices dirigées par le CGRI-QF. Le CGRI-QF a créé la division Fatemiyoun, une milice chiite dirigée par l’Iran composée principalement de résidents afghans de souche en Iran, ainsi que la brigade Zaynabiyoun, un groupe de milice composé de chiites pakistanais, en tant que forces expéditionnaires pour combattre en Syrie », a déclaré le Département du Trésor.

«Plusieurs étudiants de l’université ont été tués au combat en Syrie. La division Fatemiyoun et la brigade Zaynabiyoun sont toutes deux désignées sous les autorités de lutte contre le terrorisme et des droits de l’homme », a ajouté le communiqué.

Le secrétaire au Trésor Steven T. Mnuchin a déclaré que la nomination d’Irlu comme envoyé auprès des Houthis montre que l’Iran est indifférent à la résolution de la guerre civile, dans laquelle des millions de Yéménites souffrent.

Il a en outre indiqué que l’embauche d’étudiants étrangers pour des opérations de renseignement par le CGRI-QF montre à quel point la cellule a infiltré » la société iranienne et le « rôle omniprésent » qu’elle joue dans la politique étrangère, qui ont tous deux conduits à l’érosion de la confiance du peuple iranien et des gouvernements étrangers, dans les institutions publiques et privées du pays.

Cette désignation intervient au moment où le «diplomate» iranien Assadollah Assadi est jugé à Anvers, en Belgique, avec trois complices, pour avoir tenté de faire exploser une bombe au rassemblement Iran libre de 2018 à Paris, après avoir utilisé ses privilèges diplomatiques pour faire passer une bombe en Europe, qu’il a remis personnellement à une cellule dormante.

«Le régime utilise ses missions diplomatiques et ses soi-disant organisations culturelles et religieuses pour exporter le terrorisme à travers le monde. Il est maintenant temps pour la communauté mondiale de fermer toutes les ambassades et centres d’Iran et d’expulser les agents du régime », écrit la Résistance iranienne.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous