Iran and its NeighboursIrakLe premier ministre irakien promet à Téhéran de ne...

Le premier ministre irakien promet à Téhéran de ne pas servir de base arrière à Washington

-

L’objectif stratégique du gouvernement irakien est de renforcer les relations avec l’Iran et ses voisins", a également confié M. Maliki au chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki. En contrepartie de ces engagements, les autorités iraniennes ont promis de "contribuer à la sécurité en Irak". M. Maliki a estimé que "la sécurité de l’Irak aura un impact positif sur la sécurité du Moyen-Orient", et qu’elle ne pourra être obtenue que "grâce au développement des relations bilatérales".

La visite du dirigeant irakien en Iran intervient après que Téhéran a fait part de son mécontentement quant au futur accord sur la présence des troupes américaines en Irak. Baptisé Status of forces agreement (SOFA), il devrait donner des bases légales à la présence de l’armée américaine sur le sol irakien après la fin de l’année et l’expiration d’une résolution de l’ONU régissant leur présence.
 
PEU DE CHANCES D’UN ACCORD AVANT LE DÉPART DE M. BUSH

L’accord SOFA est le prétexte pour une nouvelle passe d’arme entre l’Iran et les Etats-Unis. La porte-parole de l’ambassade américaine à Bagdad, Mirembo Nantongo, a affirmé que "les négociations concernent les Américains et les Irakiens. Et nous constatons que la contribution iranienne est négative". Pour contrer l’influence croissance de la République islamique en Irak, Washington s’efforce d’amener les voisins sunnites de l’Irak à accroître leur aide financière et à nouer des liens diplomatiques en bonne et due forme avec Bagdad.

Après s’être avoir donné son accord sur le principe en novembre, le gouvernement irakien explique aujourd’hui qu’il "vision différente" de celle de Washington concernant cet accord. Ce qui peut s’expliquer par le fait qu’au sein même de son gouvernement, M. Maliki est confronté à la pression des partis chiites irakiens, qui dénoncent le document. Selon deux responsables irakiens cités par Associated Press, l’accord a peu de chances d’aboutir avant la fin du mandat de George Bush, en janvier, en raison des demandes américaines concernant la liberté de manoeuvre de leur troupes sur le sol irakien.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous