IranDroits de l'hommeL'OMC donne son feu vert à l'Iran pour ouvrir...

L’OMC donne son feu vert à l’Iran pour ouvrir des pourparlers d’adhésion

-

AP, Genève, 26 mai – Le conseil général de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) a donné son feu vert jeudi à l’Iran pour ouvrir des pourparlers en vue de son adhésion, ont annoncé des responsables de l’organisation à Genève.

Les Etats-Unis, qui jusqu’ici avaient dit «niet» au désir de Téhéran d’entrer à l’OMC, émis il y a de longues années, n’ont en effet pas présenté d’objections, précisent ces responsables. L’OMC prend ce genre de décisions par consensus.

L’Iran avait posé sa candidature à l’OMC en 1996, mais Washington l’avait depuis bloquée à 22 reprises. Pendant cinq ans, la candidature iranienne n’avait même pas été discutée en raison des objections américaines. En revanche, depuis 2001, le sujet était de manière récurrente à l’ordre du jour de la réunion trimestrielle du Conseil général. Avec chaque fois, le même «niet» de Washington.
«C’est une décision historique», s’est réjoui Ujal Singh Bhatia, ambassadeur de l’Inde auprès de l’OMC. «Le principe de l’universalité en sort renforcé», a-t-il estimé. Les responsables américains à Genève ont refusé quant à eux de commenter la décision prise par les dirigeants de l’OMC.

L’adhésion à l’OMC est l’une des «carottes» offertes à Téhéran par les négociateurs européens de la «troïka» en guise d’incitation dans le cadre des discussions sur le délicat dossier du nucléaire iranien. Et, en mars, les Etats-Unis avaient fait savoir qu’ils renonceraient à opposer leur veto à l’ouverture de pourparlers OMC-Téhéran.

Mercredi, dans le cadre de ces pourparlers sur le nucléaire, Téhéran, menacée par l’Union européenne de voir le dossier transmis au Conseil de sécurité de l’ONU, a apparemment mis de l’eau dans son vin et obtenu un nouveau délai: deux mois pour tenter d’aboutir à un accord.
Suite à cette décision, l’Iran dispose désormais d’un statut d’observateur, et peut donc assister à toutes les réunions de l’organisation. Le Conseil général a également immédiatement mis sur pied un groupe de travail chargé de discuter l’adhésion du régime des Mollahs.

Téhéran rejoint ainsi la trentaine de pays, dont l’Irak, la Russie et l’Arabie saoudite, qui sont actuellement en pourparlers en vue de leur adhésion à l’OMC. La Syrie, candidate, n’a elle pas encore reçu son feu vert.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous