IranDroits de l'hommeLe Canada se retire d'une conférence pour protester contre...

Le Canada se retire d’une conférence pour protester contre l’Iran

-

AFP, Montréal, 6 avril – Le gouvernement canadien a annoncé mercredi qu’il se retirait d’une conférence destinée à stimuler les échanges commerciaux avec l’Iran après de nouvelles révélations troublantes concernant la mort l’an dernier à Téhéran de la journaliste irano-canadienne Zahra Kazemi.
La conférence « Faire des affaires avec l’Iran », qui aura lieu mercredi prochain à Montréal, doit permettre à des exportateurs canadiens du secteur agro-alimentaire de rencontrer quelque 120 représentants iraniens intéressés par leurs produits.
Des représentants du gouvernement canadien devaient prendre la parole lors de cette conférence pour laquelle Ottawa allait également fournir une assistance technique.
Ottawa s’est finalement ravisé sur sa participation après les affirmations la semaine dernière d’un médecin iranien, maintenant réfugié au Canada, selon lesquelles la photojournaliste montréalaise, tuée en juillet 2003 dans une prison iranienne, avait été violée et torturée à mort.
« A la lumière de nouveaux détails concernant l’affaire Kazemi, le gouvernement a décidé de ne pas participer à cette conférence », a déclaré à l’AFP Julie Plamondon, porte-parole du ministère de l’Agriculture.
Ces accusations ont été démenties par Téhéran mais, mardi, le ministre canadien des Affaires étrangères Pierre Pettigrew a demandé à son homologue iranien la création d' »une enquête judiciaire internationale et indépendante sur le décès de Mme Kazemi à la lumière des récentes allégations du Dr Shahram Aazam ».
M. Pettigrew a proposé que « trois experts judiciaires procèdent à une autopsie » sur Mme Kazemi et suggéré qu’il s’agisse « d’un Canadien, d’un Iranien et d’un expert neutre indépendant provenant d’un pays agréé par toutes les parties ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous