IranIran (actualité)Iran-UK : Soutien d’un député conservateur à l’opposition iranienne...

Iran-UK : Soutien d’un député conservateur à l’opposition iranienne lors d’un débat parlementaire

-

Iran Focus, Londres – Un parlementaire britannique a appelé Londres à changer de politique vis-à-vis de l’Iran et à soutenir le principal groupe de l’opposition iranienne et sa dirigeante.

David Amess, député conservateur, lors d’un débat au parlement jeudi 26 mai, a déclaré qu’il « est honteux pour le gouvernement que les Moudjahidine du peuple d’Iran qui, à mes yeux, ne font que du bien, se trouvent toujours sur la liste noire. Lors de la législature précédente, plus de 300 membres de cette Chambre avaient signé une motion pour obtenir le retrait de cette organisation de cette liste et j’espère que le ministre fera tout ce qu’il peut pour convaincre ses collègues. »

Il a cité Maryam Radjavi, la présidente de la République élue par le Conseil national de la Résistance iranienne, disant que « l’équation d’une ‘intervention militaire étrangère ou de la complaisance’ est un leurre politique. La complaisance n’est pas le moyen de contenir ou de changer ce régime. Ce n’est pas la manière non plus d’éviter une autre guerre. La complaisance ne fait qu’encourager les mollahs. La réponse à l’intégrisme, c’est la démocratie. »

Amess a ajouté que Maryam Radjavi avait présenté une troisième voie. « Dans un discours au Parlement européen, juste avant Noël, la charismatique et courageuse présidente élue, Mme Maryam Radjavi, que j’ai eu le privilège de rencontrer récemment à Paris, a déclaré que ‘le peuple iranien et sa résistance organisée ont la capacité la compétence d’apporter ce changement’. »

Le député a mis en garde contre la menace que fait peser Téhéran sur la paix et la stabilité dans la région : « Le cocktail mortel du régime iranien, composé d’une répression brutale de sa population dans le pays, et de son exportation de l’intégrisme islamique et du terrorisme à l’étranger, y compris en Irak, et d’une course sans répit aux armes nucléaires, représente le véritable danger actuel pour le Moyen-Orient et le monde en général ». Il a appelé son gouvernement à relever le défi que posait le régime iranien.

« On nous avait dit qu’il y a avait des armes de destruction massive en Irak ; en fait le véritable danger vient de l’Iran. Je veux profiter de cette occasion pour persuader le ministre que nous avons besoin de nous engager avec les hommes et les femmes qu’il faut en Iran à ce sujet », a-t-il ajouté.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous