IranIran (actualité)Iran-Elections : Un religieux met le feu aux poudres...

Iran-Elections : Un religieux met le feu aux poudres en révélant des fraudes

-

Iran Focus, Téhéran, 22 juin – Les propos tenus récemment par le candidat battu Mehdi Karroubi et sa décision de rendre publiques des informations sur le bourrage des urnes, ont mis la nomenclature religieuse dans une colère noire, notamment le guide suprême Khameneï.

Des informations venant de Téhéran indiquent que des membres de la milice paramilitaire du Bassidj ont attaqué le domicile de Karroubi et l’ont menacé d’en faire le siège. Une kyrielle d’institutions militaires et politiques proches de Khameneï, ont publié des communiqués dénonçant « l’initiative de ce religieux qui ne fait qu’aider les ennemis de la République islamique ».

Karroubi a accusé les assaillants d’être des agents de la faction rivale, conduite par Khameneï. « Ces mêmes personnes qui ont pu créer systématiquement des bulletins et prolonger les heures de votes pour que durant les espaces creux chaque personne puissent voter dix fois, sont les mêmes personnes qui répandent ces rumeurs », a-t-il dit.

Karroubi qui a été pendant longtemps un proche confident de l’ayatollah Khomeiny et deux fois président du parlement, a toujours été considéré comme un homme du sérail par les puissants ayatollahs qui détiennent les leviers du pouvoir en Iran. Quand il était au perchoir, certains alliés de Khatami l’ont accusé d’être « la voix de son maître », Khameneï, après sa défense vigoureuse du bureau et de l’autorité indiscutable du guide suprême.

Mais dans un signe révélant les fissures dans la hiérarchie religieuse sous les pressions politiques et sociales croissantes, Karroubi a réagi avec une colère inattendue aux résultats du premier tour. C’est la première fois qu’une haute autorité iranienne déclare que « chaque personne a pu voter dix fois », reconnaissant de la sorte que la théocratique opère des fraudes électorales par le moyen de votes multiples de mêmes individus.

Le ministère de l’intérieur a fixé le taux de participation à 62%, un chiffre qui avait été « prédit » par Khameneï, alors que le groupe d’opposition des Moudjahidine du peuple (OMPI), par le biais d’observateurs clandestins dans 15.000 bureaux de vote à travers le pays, parlent de 10% de participation.

Les allégations de Karroubi et une déclaration similaire du principal syndicat étudiant du pays, renforcent la thèse de l’opposition comme quoi une grande majorité d’Iraniens sont restés éloignés des urnes vendredi.

Dans une lettre ouverte à Khameneï dimanche, l’ancien président du parlement a accusé le corps des gardiens de la révolution, la milice du Bassidj et les autorités gouvernementales d’avoir entrepris « certaines actions » pour bourrer les urnes.

Karroubi a dit qu’il s’était plaint au ministre de l’intérieur Moussavi-Lari d’innombrables infractions après la fin du vote à 21h00, ajoutant que la réponse du ministre avait été : « Ce que vous dites est vrai, mais j’aurais préféré ne pas être soumis à des pressions ».

Il a accusé le Conseil des gardiens, le plus haut organe de censure de l’establishment religieux, d’être un «instrument dans les mains de quelques organisations complexes » et d’être coupable de soutenir un mouvement idéologique particulier. « Je proteste contre l’attitude du Conseil des Gardiens et du corps des gardiens de la révolution. S’il avait pu le faire, le Conseil des Gardiens aurait dit que Ahmadinejad aurait dû être élu sans élection. »

Il a poursuivi en ajoutant que les votes avaient été trafiqués dans des villes comme Téhéran, Qom, Machad et Ispahan.

« La nuit du vote j’ai remarqué, alors que j’étais bien devant les autres candidats au tout début, que tout à coup on a annoncé que les voix d’un candidat avaient augmenté d’un million, et j’en ai été très surpris. »

« De grandes sommes d’argent ont changé de main, a ajouté Karroubi » durant les élections, et « des événements étranges ont eu lieu dans certaines villes du pays. »

« Notre requête auprès du Guide suprême est d’enquêter dans ce domaines. Il n’est pas possible qu’un inconnu reçoivent [le plus grand nombre de »> votes. Tout ceci avait été préparé à l’avance et cela a été fait par les centres du pouvoir. Nous devons montrer que les commandants des gardiens de la révolution ont fait des discours dans de nombreux endroits pour un candidat en particulier », a précisé Karroubi.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous