IranIran (actualité)Iran : Un juge chargé de dossiers politiques assassiné...

Iran : Un juge chargé de dossiers politiques assassiné en pleine rue

-

AFP, Téhéran, 2 août – Un magistrat iranien connu pour avoir jugé des affaires politiques sensibles, dont celle du dissident Akbar Ganji, a été assassiné mardi après-midi en pleine rue à Téhéran, a indiqué le porte-parole de la justice Jamal Karimi Rad.
Massoud Moghadassi, vice-procureur de la capitale, a été abattu par balles dans sa voiture, a constaté un journaliste de l’AFP.
Selon des témoins cités par la presse, le collaborateur du redouté procureur Saïd Mortazavi a été tué par un ou plusieurs individus à moto.
Il sortait du complexe judiciaire d’Erchad (Guidance islamique) qui est chargé plus particulièrement de faire respecter la morale islamique et qu’il dirigeait.
Massoud Moghadassi est le juge qui a condamné le dissident Akbar Ganji, actuellement en grève de la faim. Il a aussi mené le procès des intellectuels et des réformateurs qui avaient participé à une conférence très controversée à Berlin en 2000.
Il avait encore condamné Shirin Ebadi, lauréate 2003 du prix Nobel de la paix.
Mme Ebadi avait été emprisonnée pendant plusieurs jours en 2000 après avoir remis aux autorités une cassette contenant les propos d’un membre du Hezbollah iranien, Amir Farchad Ebrahimi, qui affirmait que le groupe avait instruction d’attaquer les rassemblements de réformateurs et d’opposants.
Elle avait finalement été condamnée à une amende.
Selon un avocat qui a eu affaire à lui, Massoud Moghadassi était un dur parmi les durs.
« Il était parmi les plus ardents dans les raids contre les soirées dépravées, la consommation d’alcool, le mauvais port du voile, il réclamait qu’on double les peines de fouet quand elles étaient prononcées. Il ne connaissait quasiment pas la pitié », a-t-il dit sous couvert de l’anonymat.
« Malheureusement, vers 16H00 (11H30 GMT), notre frère Moghadassi, chef du complexe judiciaire d’Erchad a été abattu par balles alors qu’il sortait du travail », a déclaré devant des journalistes le commandant de la police de Téhéran, Morteza Talaie.
« Un individu à moto est passé à sa hauteur quand il était au volant et lui a tiré deux balles dans la tête avec un pistolet, la première l’a tué », a dit le policier.
« Le meurtrier s’est enfui », a-t-il dit.
« La police criminelle a commencé ses investigations, nous espérons qu’avec la création d’une cellule spéciale, l’enquête aboutira », a-t-il déclaré.
« Nous n’avons aucune indication sur les motivations de cet acte », a-t-il dit.
« Généralement, ce genre d’acte est soit le geste d’un fou, soit un règlement de comptes », a-t-il dit en évoquant les dossiers que traitait le magistrat.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous