IranIran (actualité)Iran : l'armée régulière passe sous le commandement des...

Iran : l’armée régulière passe sous le commandement des pasdarans

-

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img43158d122b594.jpg » />
Iran Focus, Londres, 31 août – Iran Focus a appris auprès d’un officier supérieur de l’armée iranienne que le Guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, avait décidé de nommer l’amiral Ali Chamkhani, un ancien commandant du corps des gardiens de la révolution (CGR) au poste de commandant en chef de l’armée régulière du pays.

Depuis la révolution de 1979 en Iran qui a mis le clergé chiite au pouvoir, c’est la première fois que l’armée régulière du pays tombe sous le commandement d’un officier des gardiens de la révolution.

Chamkhani était jusqu’à la semaine dernière le ministre de la défense, un poste qui n’a pas un rôle de commandement sur l’armée, la chaîne de commandement passant directement des officiers supérieurs de l’armée au Guide suprême en personne.

Cet officier supérieur a confié que cette décision devrait être rendue publique sous peu. Il a ajouté que cette nomination a provoqué la colère des officiers supérieurs de l’armée régulière.

« Beaucoup d’entre eux considèrent cette nomination comme une humiliation ultime » a affirmé l’officier. Il a ajouté que de nombreux officiers supérieurs préféreront demander une retraite anticipée et quitter l’armée plutôt que de servir sous Chamkhani. Chamkhani a détruite la marine de l’armée régulière et l’a subordonné à la marine des gardiens de la révolution. Il a le même projet pour le reste de l’armée et veut subordonner toutes les forces armées du pays au corps des gardiens de la révolution » a-t-il poursuivi.

Les gardiens de la révolution occupent une place privilégiée au sein du régime car les ayatollahs lui font une confiance totale. Or, les officiers de l’armée régulière du pays considèrent que les gardiens de la révolution sont « des non professionnels et des extrémistes ».

Depuis 1979, il existe en Iran deux armées parallèles. L’armée régulière cdes gardiens de la révolution est chargé d’assurer la sécurité intérieure, ce dernier agit souvent comme police secrète et services de renseignements.

Iran Focus a appris que dans la suite des changements importants intervenus au sein du corps des gardiens de la Révolution (CGR), le vice commandant en chef du CGR, Mohammad-Baqer Zolqadr, va quitter son poste pour occuper un poste élevé au sein du « Centre d’Etudes Stratégiques du CGR », un organe qui vient d’être créé.

Zolqadr est un homme de confiance de l’ayatollah Khamenei et a été pendant des années un proche ami du président Mahmoud Ahmadinejad. Son départ du Haut Commandement des des gardienns de la révolution constitue le changement le plus important de ces dernières années dans le système de commandement du CGR.

Par ailleurs, le général des pasdarans Gholam-Ali Rashid devrait remplacer le Général Hassan Firouzabadi au poste de commandant du Quartier Général conjoint des forces armées. On s’attend à ce que Firouzabadi se retire du service actif.

Iran Focus a été le premier organe d’information à obtenir des renseignements sur les changements importants au sein du CGR (4 août) bien avant que les premiers changements aient été effectués. Il y a moins de deux semaines, Khamenei, a chargé le général Mohammad-Ali (Aziz) Jaafari de former le « Centre d’Etudes Stratégiques du CGR ».

D’après des sources bien informées à l’intérieur du régime iranien, le Guide suprême, Ali Khamenei, a décidé ces changements dans la perspective d’une éventuelle confrontation militaire étrangère. Khamenei a averti mardi le nouveau gouvernement qu’il doit être sur ses gardes et rester vigilant à l’égard « des adversaires et ennemis extérieurs tels que les puissances dominant le monde, les tyrans internationaux, les partisans de la laïcité et le capitalisme mondiale ».

L’idée de création d’un Centre d’Etudes Stratégiques pour le CGR est venue de Khamenei lui-même. Il surveille de près toutes les activités du CGR dont il reçoit régulièrement les commandants. Il avait demandé aux commandants de concevoir une nouvelle structure de commandement et une nouvelle stratégie militaire pour le CGR dans l’objectif de donner à ce cops d’élite un accès illimité aux ressources du pays et une suprématie absolue sur l’armée régulière en cas de confrontation militaire étrangère.

Le Centre d’Etudes Stratégiques du CGR a pour mission d’élaborer une nouvelle stratégie militaire, proposer les changementsnécessaires pour mettre les infrastructures civiles et les ressources militaires du pays sous le contrôle des gardiens de la révolution.

Dans la foulée de ces changements, l’armée régulière va être placée sous le contrôle du corps des gardiens de la révolution. Cela renforcera la position de cette institution militaire radicale qui contrôle désormais la quasi-totalité des centres du pouvoir en Iran.

7,062FansLike
1,179FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous