IranIran (actualité)Interdiction d'un hebdomadaire, condamnation de son directeur à la...

Interdiction d’un hebdomadaire, condamnation de son directeur à la prison

-

Agence France-Presse

TEHERAN – Le directeur d’un hebdomadaire du sud de l’Iran a été condamné à 20 mois de prison et le titre interdit « pour insultes aux dirigeants de la République islamique », a rapporté dimanche l’agence estudiantine Isna.

Le tribunal de Téhéran a interdit l’hebdomadaire « Tamadon-e Hormozgan » et a emprisonné Ali Dirbaz, député de la province, à 20 mois de prison. Le député peut faire appel de cette décision.

En janvier dernier, M. Dirbaz avait été emprisonné à la prison d’Evin, à Téhéran. Plusieurs journalistes de l’hebdomadaire avait également été arrêtés à l’époque.

L’hebdomadaire Tamadon-e Hormozgan, imprimé et distribué dans la province d’Hormozgan (sud de l’Iran), a été accusé d’écrire « des articles immoraux, décadents et insultants contre les principes du régime islamique sacré, l’imam Khomeiny, les responsables et les martyrs ».

Le 13 mars dernier, l’hebdomadaire iranien « Navid Azerbaïdjan », publié dans les régions à majorité azérie du nord-ouest de l’Iran, a été interdit pour « ethno-centrisme et action contre la sécurité nationale ».

Depuis 2000, la justice iranienne a fermé des dizaines de journaux, en majorité partisans de réformes, ainsi que d’autres publications et arrêté des dizaines de journalistes.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous