IranIran (actualité)Les exilés iraniens demandent à l’UE de soutenir un...

Les exilés iraniens demandent à l’UE de soutenir un changement démocratique en Iran

-

Paris, 2 juillet – Des dizaines de milliers d’Iraniens se sont réunis samedi dans un centre d’expositions au nord de Paris où ils ont vivement recommandé à l’Union Européenne de stopper les négociations avec Téhéran sur ses activités nucléaires militaires suspectes et d’aider à la place les Iraniens à procéder à un changement démocratique dans leur patrie.

Les organisateurs ont déclaré que le meeting avait réuni plus de 230 députés de divers pays européens et environ 30.000 personnes.

Les participants au meeting ont recommandé avec insistance aux gouvernements occidentaux de soutenir la coalition de l’opposition iranienne, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), qui selon eux constitue la seule force capable d’amener un changement démocratique en Iran sans avoir recours à une intervention militaire étrangère.

« D’une voix plus forte que jamais, nous disons une fois encore que l’unique option, l’unique voie à suivre et l’unique réponse correcte au problème iranien c’est l’instauration de la démocratie. Nous disons non à la guerre, non à la complaisance, oui à la troisième voie : un changement démocratique par les Iraniens et leur résistance. Nous disons que la grande nation d’Iran a la capacité de changer elle-même son propre destin et d’arriver à la démocratie. Et elle le fera sans aucun doute », a déclaré la présidente élue du CNRI, Maryam Radjavi, sous les acclamations de ses partisans.

Mme Radjavi a présenté les grandes lignes du programme du CNRI pour un futur Iran libre. « Nous désirons une république pluraliste basée sur le principe de la séparation de l’Eglise et de l’Etat et dans laquelle toutes les libertés individuelles, politiques et sociales, ainsi que l’égalité entre les hommes et les femmes seront garanties. Nous sommes en faveur de l’abolition de la peine de mort. Nous souhaitons la paix et le respect mutuel dans les relations internationales, une bonne entente avec nos voisins et l’établissement de relations diplomatiques avec tous les pays du monde. L’Iran de demain sera un pays non nucléaire dépourvu d’armes de destruction massive », a-t-elle dit.

Elle a accusé l’Occident de sacrifier les droits humains afin de protéger ses propres intérêts. « L’Occident doit changer de politique et respecter la volonté des Iraniens d’établir la démocratie. »

« Aujourd’hui, nous ne demandons rien [à l’Occident »>, ni armes, ni argent. Mais nous exigeons que vous restiez neutres dans la lutte de la nation iranienne pour instaurer la liberté et la démocratie. Nous exigeons que vous retiriez l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran de la liste terroriste et que vous reconnaissiez le droit du peuple iranien à résister à la dictature », a-t-elle ajouté.

Parmi les orateurs de la conférence, nous pouvons citer l’ancienPremier ministre français Edith Cresson, l’ancien Premier ministre algérien Sid Ahmad Ghozali et plusieurs délégations parlementaires des trois pays européens menant les négociations avec Téhéran (la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne).

Des avocats venus d’Italie, de Hollande, de Belgique, de Suède, du Danemark, de Norvège, de Pologne, du Canada et d’Australie se sont également adressé à l’assistance tandis que des membres du Congrès des Etats-Unis ont envoyé des messages de solidarité.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous