IranIran (actualité)Le leader iranien défend ses positions controversées

Le leader iranien défend ses positions controversées

-

Washington Post, New York, 21 septembre – De Robin Wright – Lors d’un meeting bagarreur avec des hauts représentants de la politique étrangère, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad est resté insolemment attaché à sa position radicale sur plusieurs sujets dont le programme nucléaire de l’Iran et la nécessité de nouvelles recherches afin de confirmer l’holocauste.

Concernant la controverse sur son refus de reconnaître l’holocauste, Ahmadinejad a déclaré qu’il ne rendait aucun « jugement définitif » mais a demandé pourquoi une telle importance était accordée à une si « petite portion » des 62 millions de personnes tuées pendant la seconde Guerre mondiale.

« Pourquoi ne pas laisser des groupes impartiaux étudier » la question, a-t-il dit lors d’un meeting avec le Conseil des Relations étrangères. « Nous avons besoin de preuves. »

Quant au conflit israélo-arabe, le leader iranien a affirmé que la solution était que les réfugiés palestiniens rentrent et organisent un référendum sur l’avenir d’Israël et des territoires palestiniens. Il a ajouté que les Palestiniens n’avaient rien à voir avec la seconde Guerre mondiale et ne devaient donc pas être forcés à vivre hors de leur patrie. « En Palestine, des gens sont venus du monde entier pour établir un Etat là où d’autres personnes vivaient », a-t-il dit, demandant la nationalité du père du Premier ministre israélien, Ehud Olmert.

Ahmadinejad a réaffirmé que le programme nucléaire de l’Iran avait des objectifs pacifiques et a appelé à l’élimination de toutes les armes de destruction massive. Mais il a insisté plusieurs fois sur le fait que l’Iran avait le droit d’enrichir de l’uranium dans le cadre de son programme d’énergie, qui a obtenu le soutien de 118 pays à la conférence du Mouvement des pays non-alignés la semaine dernière à la Havane. « Les Etats-Unis ne sont pas les porte-parole du monde entier », a-t-il dit, ajoutant que seul Washington et deux ou trois nations européennes étaient soucieux.

Il a proposé que les USA ferment leur système de combustible nucléaire et que l’Iran lui fournisse d’ici cinq ans son combustible avec une réduction de 50 pourcent.

Relativement à l’Irak, Ahmadinejad a accusé l’administration Bush de s’être égarée et de ne plus savoir quoi faire maintenant. Il a affirmé que les Iraniens jouissaient de plus de libertés que les Américains, en référence au nombre de personnes qui se sont portées candidates face à lui l’année dernière. Il a qualifié l’Iran de « démocratie unique et pure », ajoutant que la présidence américaine était toujours détenue par un des deux partis.

Brent Scowcroft, conseiller à la sécurité nationale pendant les mandats de Gerald Ford et de George H.W. Bush, a qualifié Ahmadinejad de « maître de la contre-attaque, du mensonge et de la circonlocution ».

Martin S. Indyk, ancien ambassadeur américain en Israël, a affirmé que le fait de nier l’existence de l’holocauste et la légitimité d’Israël semblait faire partie d’une vision plus large du monde qui, si elle restait inchangée, mènerait l’Iran et le Moyen-Orient à une « mauvaise fin ».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous