IranIran (actualité)Le Japon envisage différentes options concernant le projet pétrolier...

Le Japon envisage différentes options concernant le projet pétrolier iranien

-

Japan Times, 24 novembre – Kyodo News – Le Japon réfléchit sur la marche à suivre dans le projet d’exploitation d’un champ de pétrole en Iran, dans lequel il détient un intérêt mineur, dans le cas où les Nations Unies adoptaient une résolution imposant des sanctions contre Téhéran en raison de ses ambitions nucléaires, a affirmé jeudi une source du gouvernement.

Des directives ont été établies appelant le Japon à conserver ses concessions dans le projet si les sanctions prévues dans la résolution étaient limitées, mais suggèrent un retrait total dans le cas où des sanctions sévères étaient imposées comme le désirent les USA, selon la source.

La part du Japon dans le champ pétrolier d’Azadegan, dans le sud-ouest de l’Iran, est passée de 75 à 10 pourcent après que le pays, sous pression des Etats-Unis, n’ait pas respecté la date fixée par Téhéran pour le commencement des travaux. Son exploitation a donc été transférée à Iranian Oil Co.

Malgré sa participation mineure dans le projet, la compagnie japonaise de pétrole et de gaz naturel, Inpex Holdings Inc., a l’intention de poursuivre son travail sur le projet et espère gagner un plus grand intérêt dans celui-ci, a annoncé la source.

Tokyo souhaite appuyer toute résolution de sanctions contre l’Iran introduite par le Conseil de Sécurité de l’ONU.

Si la résolution limite les sanctions à un embargo sur les exportations de matériaux liés aux missiles balistiques ou autres armes de destruction massive, « les sanctions ne toucheraient pas à l’exploitation de l’énergie », a affirmé la source.

Cependant, étant donné que le gouvernement américain appelle à l’abandon du projet d’Azadegan, le Japon pourrait avoir à mener des pourparlers avec le camp américain, selon la source.

Ce champ pétrolier, un des plus grands au Moyen Orient, renferme une réserve de pétrole estimée à 26 milliards de barils.

Concernant le conflit nucléaire iranien, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne ont rédigé une résolution visant l’interdiction de matériaux et de fonds liés au développement d’armes nucléaires et de missiles balistiques. Les Etats-Unis réclament des sanctions économiques sévères.

La Russie, qui entretient des relations économiques avec l’Iran, est opposée à ce projet de résolution.

Etant donné la complexité du projet de sanctions, « le Japon, pour sa part, ne prendra aucune initiative, bien qu’il soit nécessaire de surveiller attentivement l’évolution de l’affaire », a déclaré la source concernant ce projet de résolution.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous