IranIran (actualité)L'Iran s'attaque au marché des chaînes télévisées internationales

L’Iran s’attaque au marché des chaînes télévisées internationales

-

AFP, Téhéran, 22 juin – Le marché des chaînes télévisées d’information internationales en anglais va devoir faire une place à l’Iran, avec le lancement le 2 juillet de Press TV, qui entend briser la « mainmise » de ses concurrentes occidentales.

La chaîne, lancée par la télévision, va fonctionner avec l’aide de journalistes étrangers embauchés pour l’occasion.

Sa programmation n’aura rien à envier sur la forme à celle de ses concurrentes, avec des journaux toutes les demi-heures, des interviews et des documentaires, mais veut s’en différencier sur le fond.
Son slogan: « Briser l’emprise des entreprises occidentales sur les médias globaux ».

Pour Mohammad Sarafraz, directeur des services internationaux de la Radio-télévision de la République islamique d’Iran (IRIB), Press TV doit présenter une « vision alternative » sur les évènements.

« Depuis le 11 septembre (2001), le parti pris occidental a divisé les médias en deux camps: ceux qui soutiennent la politique de l’occident, et les autres qui sont rattachés à Al-Qaïda », selon le responsable, qui veut « montrer qu’on peut avoir une vision différente ».

La chaîne, qui compte 400 employés, dispose de 26 journalistes locaux dans le monde, dont Jérusalem, New York et Washington. Les correspondantes sont tenues de porter le voile couvrant traditionnellement la chevelure des Iraniennes.

« L’Iran et les chiites en particulier sont devenus un sujet essentiel de la propagande mondiale. Nous essaierons de fournir un autre point de vue aux auditeurs occidentaux », a ajouté M. Sarafraz.

Il a affirmé que le site internet de la chaîne, dont la rubrique des informations internationales est largement alimentée par des dépêches d’agences occidentales, a déjà reçu des millions de visites.

Press TV vient dans la foulée d’Al Alam, la première chaîne satellitaire de l’IRIB, dont la programmation de qualité en arabe a trouvé une audience certaine dans les populations chiites du Proche-Orient.

Durant la crise des marins britanniques capturés par l’Iran en mars dernier, Al Alam avait diffusé en exclusivité les images des détenus, parfois plusieurs heures avant la principale chaîne d’information en persan IRINN.

L’IRIB dispose aussi de Jam-e Jam, qui diffuse des programmes en persan vers les Iraniens habitant à l’étranger, et Al-Kawhtar, qui propose un mélange d’informations, de débats religieux et de séries iraniennes doublées en langue arabe.

Mais même si l’Iran utilise le satellite pour diffuser ses programmes vers l’étranger, leur réception reste illégale pour ses habitants, qui ont interdiction de posséder une antenne, au motif que la population s’exposerait à la « décadence culturelle » des chaînes étrangères.

La police mène régulièrement des campagnes de collecte de ces antennes satellites que les Iraniens s’efforcent de dissimuler sur les toits de leurs habitations.

Press TV va rejoindre le marché déjà encombré des chaînes satellitaires en anglais, longtemps le pré-carré des seules BBC et CNN.

La Russie a lancé Russia Today en 2005, suivie par la France avec France 24 en 2006, ainsi que par Al-Jazeera International, la version en anglais de la célèbre chaîne en arabe basée à Doha, au Qatar.

Paul Crowe, un britannique embauché comme journaliste au siège de Press TV a affirmé que la chaîne « donnera aux spectateurs un plus grand accès à des informations et opinions différentes afin qu’ils puissent se faire leur propre idée sur les évènements dans le monde ».

Il a jugé que ce lancement était un « geste audacieux mais correct de l’Iran », qui représentera « un grand défi pour le pays et l’équipe de Press TV ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous