IranIran (actualité)Le discours du président Bush augure une nouvelle phase...

Le discours du président Bush augure une nouvelle phase de tension Iran-USA

-

AFP, Téhéran, 3 février – Les déclarations très musclées du président américain George W. Bush, qui, dans son discours sur l’état de l’Union devant le Congrès, a affirmé soutenir les aspirations au changement des Iraniens, augurent une nouvelle phase de tensions politiques entre Téhéran et Washington.
« Au peuple iranien, je dis ce soir: vous qui voulez votre propre liberté, l’Amérique est à vos côtés », a lancé mercredi le président américain dans ce discours, sans toutefois préciser la forme que pourrait prendre ce soutien.
Le président américain a ajouté que l’Iran « restait le principal Etat dans le monde à soutenir le terrorisme » et a accusé Téhéran de « vouloir se doter d’armes nucléaires tout en privant son peuple de la liberté qu’il recherche et qu’il mérite ».
En janvier 2002, le président Bush avait déjà rangé l’Iran avec l’Irak et la Corée du Nord dans ce qu’il avait appelé l' »axe du mal ».
« M. Bush a oublié que le grand peuple iranien, par la Révolution islamique, avait mis fin, il y a 26 ans, à l’influence et à la présence dominatrice des Etats-Unis en Iran », s’est contenté de répondre jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, Hamid Reza Asséfi.
Il a ajouté que le président américain « fermait les yeux sur les réalités de la République islamique et l’enracinement de la liberté et de la démocratie et parlait de choses qui n’ont aucun lien avec la société vivante iranienne ».
Selon lui, les propos du président Bush « décrédibilisent encore davantage le gouvernement américain ».
Le président américain a clairement affirmé que « le régime iranien devait abandonner son programme d’enrichissement d’uranium et tout retraitement du plutonium, et cesser son soutien au terrorisme ».
Washington accuse Téhéran de chercher à se fabriquer l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil.
L’Iran refuse catégoriquement d’abandonner son programme d’enrichissement d’uranium, technique nécessaire pour le nucléaire civile, mais qui peut aussi être utilisée pour fabriquer l’arme atomique.
Les Etats-Unis ont accepté pour le moment de soutenir du bout des lèvres la démarche des grands pays européens (France, Allemagne, Grande-Bretagne) qui tentent d’amener Téhéran, par des voies diplomatiques, à renoncer à toute ambition nucléaire militaire.
Les déclarations de M. Bush devant le Congrès interviennent alors que la tension entre Washington et Téhéran a fortement augmenté ces dernières semaines.
En effet, le 17 janvier, le président américain déclarait lui-même ne pas écarter une action militaire contre l’Iran en cas d’échec de la diplomatie dans le dossier nucléaire.
Quelques jours plus tard, le vice-président américain Dick Cheney affirmait clairement que l’Iran figurait en tête des préoccupations des Etats-Unis, tout en ajoutant que Washington craignait que les Israéliens ne prennent l’initiative de détruire les installations nucléaires iraniennes.
Face à ces déclarations belliqueuses, les dirigeants de Téhéran ont appelé les Iraniens à manifester massivement le 10 février lors des défilés organisés à l’occasion du 26e anniversaire de la Révolution islamique pour répondre aux menaces américaines.
Le 23 janvier, M. Asséfi mettait en garde les Etats-Unis de ne pas commettre « une erreur stratégique monumentale » en attaquant l’Iran.
Pour sa part, le vice-commandant des Gardiens de la révolution, l’armée idéologique du régime, affirmait quelques jours plus tard que 10 millions de kamikazes volontaires étaient prêts à combattre les Etats-Unis en cas d’attaque.
Hassan Rohani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, ajoutait que les forces armées iraniennes étaient totalement préparées pour répondre à une éventuelle attaque militaire américaine.
« Nous ne répondrons pas à une attaque par la diplomatie mais par une attaque et nous sommes prêts à couper les mains de l’agresseur », déclarait M. Rohani.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous