IranIran (actualité)Nucléaire: le rapport de l'AIEA sur l'Iran inquiète Pékin...

Nucléaire: le rapport de l’AIEA sur l’Iran inquiète Pékin et Moscou, selon Javier Solana

-

AP, 18 septembre – Le haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), Javier Solana, a affirmé jeudi que la Chine et la Russie étaient "assez préoccupées" par le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), selon lequel l’Iran bloque toute enquête sur son programme nucléaire.

De passage à Paris à l’occasion d’une réunion des ministres européens des Affaires étrangères avec leurs homologues de cinq pays d’Asie centrale, Javier Solana a souligné que ce rapport présenté lundi 15 septembre par l’AIEA "n’est pas bon pour l’Iran".

Toutefois, il s’est gardé de confirmer le soutien d’autres pays à l’initiative française visant à obtenir davantage de sanctions au Conseil de sécurité contre l’Iran.

Mardi, la France avait jugé en effet qu’il n’y avait pas "d’autre choix que de travailler (…) à une nouvelle résolution de sanctions du Conseil de sécurité" contre l’Iran.

Depuis le début de la crise du nucléaire iranien, le Conseil de sécurité de l’ONU a déjà pris trois vagues de sanctions contre Téhéran. Ce sont en général Moscou et Pékin qui bloquent au niveau des membres permanents pour leur renforcement.

Dans ce nouveau rapport aux 35 membres de son conseil d’administration et au Conseil de sécurité, l’AIEA s’affirme dans une impasse avec Téhéran, se disant incapable de progrès concrets depuis son dernier rapport en mai.

Dans un communiqué, l’Union européenne, dont la France assure actuellement la présidence tournante, a de son côté réaffirmé son soutien à Solana, porteur de l’offre révisée des Six, qu’il avait présentée à l’Iran le 14 juin dernier. L’UE dit partager la "grave préoccupation" du directeur de l’AIEA Mohammed el-Baradei, et "déplore" que Téhéran refuse toujours de suspendre ses activités nucléaires sensibles et ne coopère pas pleinement avec l’AIEA.

"On aura à New York l’occasion de l’Assemblée générale (…) pour analyser la situation", a noté Javier Solana devant la presse. Et d’expliquer qu’il s’agira de poursuivre les "mesures qu’on a déjà commencées il y a quelques temps", tout en maintenant "la piste des négotiations qui, pour l’instant, ne bouge pas suffisamment".

Rendu public lundi, le rapport de l’AIEA conclut que l’Iran entrave toujours les tentatives pour enquêter sur les allégations selon lesquelles Téhéran aurait mené des recherches et expérimentations pouvant être liées à un programme d’armement nucléaire.

Le rapport de l’AIEA constate également que Téhéran continue d’accroître ses capacités en matière d’enrichissement d’uranium, procédure qui peut servir à la fabrication d’armes nucléaires.

Une réunion des directeurs politiques des six pays chargés du dossier du nucléaire iranien (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne) doit se tenir vendredi à Washington, en préparation de la réunion à niveau ministériel, la semaine prochaine, en marge de l’Assemblée générale à New York. AP

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous