IranIran (actualité)Durcir le ton face à Téhéran (Editorial)

Durcir le ton face à Téhéran (Editorial)

-

Editorial : Le président du régime iranien Mahmoud Ahmadinejad a pris la parole il y a une semaine au siège de l’ONU à New York. La présence du violateur numéro 1 du Traité de non prolifération (TNP) lors d’une conférence visant à le renforcer est en effet déconcertante. Marquant à la fois les menaces émanant du régime iranien et la réponse pour le moins frêle de l’Occident.

Dans son discours, Ahmadinejad a défié la communauté internationale de présenter une seule preuve crédible des activités nucléaires de son régime. Cette déclaration va à l’évidence à l’encontre des nombreuses révélations sur la production d’ogives nucléaires et la construction d’installations secrètes comme celle de Qom. Malgré le déni banal d’Ahmadinejad, l’ONU et l’AIEA ont toutes les deux condamné Téhéran pour la violation de ses engagements.

Le régime iranien est le parfait exemple de la menace qui pèse sur l’actuel traité de non-prolifération. Avec ses violations répétées et le mépris des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, Téhéran a créé un précédent dangereux pour les futurs contrevenants. Il constitue également une menace pour la région en déclenchant une course à l’arme nucléaire. Mais, plus inquiétant encore, est la perspective de l’arme nucléaire dans les mains d’un Etat parrain du terrorisme international avec des conséquences catastrophiques pour la région et pour le monde entier.

Jusqu’à présent, quelle qu’en soit la raison, l’Occident a été trop réservé face aux menaces nucléaires de l’Iran. Lors de la conférence d’examen du TNP, Ahmadinejad a été autorisé à tourner en dérision les « puissances nucléaires », détournant l’attention de ses propres transgressions. Pendant ce temps, les gouvernements occidentaux n’ont pas réussi à imposer des sanctions globales, notamment un embargo pétrolier et gazier.

Par ailleurs, d’autres formes de menaces, y compris l’exportation du terrorisme et les brutales violations des droits humains, continuent d’émaner de ce régime. Le voisin Irakien a connu ces dernières semaines une des pires vagues de terrorisme, alors que les forces politiques s’efforcent de former un gouvernement nationaliste hors de la sphère d’influence iranienne. En Iran, les informations continuent de s’accumuler sur les graves violations des droits humains au cours du soulèvement national qui en est à son onzième mois.

Dans ce contexte, une réponse faible de l’Occident est à la fois impardonnable et périlleuse. Téhéran a eu de nombreuses occasions pour changer de cap, tout en bénéficiant de concessions gratuites des capitales occidentales. Si la tendance actuelle devait se poursuivre, le régime iranien pourra en profiter pour consolider son emprise sur le pouvoir fragile, en continuant à réprimer l’opposition à l’intérieur, développant le terrorisme à l’étranger et se rapprochant de la bombe.

Tant le bon sens que la realpolitik appellent l’Occident à adopter une politique de fermeté, avec non seulement des sanctions globales, mais aussi un soutien sensible aux forces de l’opposition iranienne. Sans quoi la communauté internationale sera confrontée à des rhétoriques de plus en plus menaçantes de la part d’Ahmadinejad, mais aussi à des actes encore plus dévastateur de la part d’un régime enhardi.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous