IranIran (actualité)Iran: forte hausse de l'essence et du gazole pour...

Iran: forte hausse de l’essence et du gazole pour supprimer les subventions

-

AFP: La plupart des Iraniens ont appris dimanche en se réveillant la forte hausse du prix des produits énergétiques, en particulier l’essence et le gazole, appliquée par le gouvernement dans le cadre d’un plan visant à supprimer les subventions directes.

Dimanche matin, des policiers étaient présents autour des stations d’essence pour éviter d’éventuelles violences comme cela avait été le cas en juin 2007 lors de l’annonce de quotas d’essence. Mais aucun incident n’a été signalé et la circulation était à son niveau habituel.

Samedi soir, le président Mahmoud Ahmadinejad a annoncé lors d’une intervention télévisée la mise en oeuvre du plan, qualifié de « chirurgie économique », en soulignant qu’il s’agissait du « plus grand et plus populaire plan économique du pays ».

Le gouvernement, qui a préparé l’opinion depuis plusieurs mois, a décidé d’appliquer ce plan pour rendre réels les prix des produits de première nécessité, malgré les mises en garde d’une partie des conservateurs contre les effets inflationnistes, l’augmentation du chômage et le risque d’éventuels troubles sociaux.

Mais dimanche, le président conservateur du Parlement Ali Larijani, qui a multiplié les critiques contre M. Ahmadinejad ces derniers mois, a déclaré que « l’application du plan avait besoin d’une volonté nationale et de la coopération de tous », selon l’agence Irna.

Avec ce plan, le prix de l’essence subventionné est multiplié par 4 et celui de l’essence non subventionné augmente de 75%.

Le prix du quota de 60 litres d’essence par mois accordé à chaque automobiliste est désormais de 0,40 dollar, contre 0,10 dollar auparavant. Au-delà de ce quota, les automobilistes devront payer le litre d’essence 0,70 dollar au lieu de 0,40 dollar précédemment.

Le prix du gazole est, lui, multiplié par 9, passant de 0,0165 dollar à 0,150 dollar.

Le gouvernement a précisé que le tarif du pain n’allait pas « augmenter pour le moment », mais une hausse pourrait intervenir dans les prochaines semaines.

Les prix de l’électricité, de l’eau et du gaz vont, de leur côté, être multipliés entre trois et cinq, selon un système par palier tenant compte de la consommation des ménages.

« Ceux qui consommeront moins dépenseront moins », a déclaré Mohammad Reza Farzin, porte-parole du plan.

Les subventions directes coûtent à l’Etat quelque 100 milliards de dollars par an, selon les estimations officielles.

Le gouvernement a pris des mesures depuis plusieurs semaines pour éviter tout dérapage des prix. Ainsi, la municipalité de Téhéran a annoncé que le prix des transports publics n’allait pas augmenter.

« Aucun incident n’a pas été signalé depuis l’annonce de l’application du plan », a déclaré le chef de la police de Téhéran, Hossein Sajedinia, cité par l’agence Mehr.

Pour compenser la hausse des prix, le gouvernement a reversé une partie des économies attendues sous forme d’aide directe à la population.

Selon les chiffres officiels, quelque 60,5 millions d’Iraniens (sur 74 millions) reçoivent tous les deux mois 890.000 rials (89 dollars) sur leur compte bancaire, ce qui représente 2,5 milliards de dollars par mois pour le budget de l’Etat.

Le principal quotidien économique Donaye Eghtessad a salué dimanche ces mesures, dans un éditorial intitulé « Libération de la drogue protectionniste ».

« Nous devons abandonner 50 années d’habitude », où nous « dépens(ions) les avoirs du pays pour maintenir les prix artificiellement bas », écrit-il.

« Libérer l’économie (du contrôle, ndlr) de l’Etat, des rentes, des subventions et des mesures protectionnistes sera à court terme difficile pour toutes les couches sociales, mais garantira dans le futur la prospérité » du pays, ajoute le journal.

7,062FansJ'aime
1,188SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Les serveurs de la présidence iranienne sont pris en charge par des dissidents, ce qui met en évidence les vulnérabilités du régime

Lors d'une importante faille de sécurité, le site web officiel de la présidence iranienne a été pris en charge...

Terrorisme iranien : le chantage permanent aux otages (NDH)

Après la libération du diplomate du régime iranien Assadollah Assadi, condamné à 20 an de réclusion pour son projet...

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du régime des mollahs iraniens s’est rendu à l’exposition de livre...

Libération du chef du réseau du terrorisme iranien en Europe, la Résistance iranienne condamne la honteuse rançon au terrorisme d’Etat

Le 25mai, le diplomate-terroriste iranien incarcéré en Belgique, Assadollah Assadi, condamné à 20 ans par la justice belge pour...

Iran : l’illusion d’un retour à la monarchie

Reza Pahlavi et ses partisans croient-il vraiment que son statut de fils d’un dictateur déchu lui confère une légitimité...

Iran – Appel d’une centaine d’anciens leaders du monde pour inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des terroristes

Une centaine d'anciens présidents et Premier ministres d'Europe, des USA, Royaume-Uni, Canada appellent à considérer les Gardiens de la...

Doit lire

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du...

Le régime iranien prévoit de vendre les îles de Kish et Qeshm pour « assurer les pensions des retraités

Sajjad Paddam, directeur général de l'assurance sociale au ministère...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous