IranIran (actualité)Un groupe politique définit les options américaines pour l’Iran...

Un groupe politique définit les options américaines pour l’Iran dans une session au Congrès

-

Iran Focus, 9 avril – Un groupe de premier plan d’experts sur l’Iran à Washington, a discuté des options de la politique américaine face à la théocratie, dans une conférence à Capitol Hill le 7 avril, sur l’invitation du Caucus de la Chambre des Représentants sur les droits de l’homme et la démocratie en Iran.

Le Comité sur la politique en Iran (CPI), composé d’anciens responsables de la Maison Blanche, du département d’Etat, du Pentagone, du Congrès, d’experts et d’universitaires, a appelé l’administration Bush à « fournir un rôle central à l’opposition iranienne pour faciliter un changement de régime ».

Le Pr. Raymond Tanter, expert en sécurité du Moyen Orient et ancien membre du Conseil national de sécurité américain, a prôné une « diplomatie puissante » pour empêcher l’Iran de fabriquer des armes atomiques.

Pour le Pr.Tanter, qui soulignait l’approche du CPI, on assiste à une course entre deux montres. « Alors que l’horloge nucléaire de l’Iran avance très rapidement, l’horloge du changement de régime est bien trop lente. Et si l’Iran devait se doter de la bombe avant que le peuple n’ait pu changer de régime, ce pouvoir pourrait gagner une nouvelle vigueur », a-t-il ajouté. Il a ainsi avancé qu’il était impératif de traiter efficacement la question des Modjahedines du peuple (OMPI) et de retirer leur nom de la liste des organisations terroristes.

L’OMPI est membre du Conseil national de la résistance iranienne, la principale coalition opposée aux dirigeants religieux de l’Iran. Le Département d’Etat a désigné l’OMPI comme une organisation terroriste en 1997, dans ce que beaucoup d’analystes considèrent comme un geste de bonne volonté de l’administration Clinton vis-à-vis du régime de Téhéran.

Le comité organisateur a annoncé que la conférence à Capitol Hill avait attiré plus de 80 membres du Congrès, leurs assistants, des diplomates, des experts et des journalistes.

L’événement affichait un panel de hautes personnalités, notamment le général Edward Rowny, ancien ambassadeur aux négociations sur la réduction des armes stratégiques, le Dr. Neil Livingstone, expert en matière de terrorisme et PDG de Global Options Inc., Paul Leventhal, fondateur et président d’honneur de l’institut de contrôle nucléaire, le capitaine Chuck Nash, président de Emerging Technologies International ; le colonel Bill Cowan, PDG de WVC3, et Clare Lopez, analyste en politique stratégique et renseignement.

Le groupe de soutien pense que l’engagement suivi par les Européens et les administrations américaines successives, a donné peu de résultats tangibles durant le dernier quart de siècle.

Ils ont expliqué que la solution à l’énigme iranienne était de soutenir le peuple iranien et leur résistance organisée.

IPC a appelé l’administration Bush à retirer le nom de l’OMPI de la liste des organisations terroristes, pour envoyer un message clair à Téhéran comme quoi Washington était sérieux dans son soutien aux aspirations démocratiques du peuple iranien.

Le représentant Bob Filner (dém.), co-président du Caucus, présidait la session de présentation. Il a déclaré que c’était une tentative du Caucus de créer une occasion pour les membres du Congrès de connaître l’Iran et de prendre en considération des options qui traitent avec les menaces que Téhéran pose à la région et au monde.

Le parlementaire Tom Tancredo (Rép.), membre de la commission des affaires étrangères et co-président du Caucus, a déclaré que « l’OMPI a été désignée non pas parce qu’elle était impliquée dans des activités terroristes, mais parce que l’administration Clinton cherchait à plaire au régime iranien. »

L’idée de rechercher la complaisance d’un régime qui soutient le terrorisme comme l’Iran ne peut que l’encourager à maintenir « son attitude de voyou », a estimé le Dr. Livingstone.

Sse penchant sur la menace nucléaire de Téhéran et les infractions à ses obligations envers l’AIEA, M. Leventhal a rejeté la justification du régime pour s’engager dans le domaine nucléaire. Il a souligné que le régime avait dissimulé son programme d’armes nucléaire à la communauté internationale et que c’était le CNRI qui l’avait révélé au monde.

Le capitaine Nash s’exprimant sur les pour et les contre de l’action militaire en Iran, a estimé que toutes les options devaient rester sur la table mais qu’une campagne militaire limitée ou à grande échelle était non seulement impraticable mais serait aussi inefficace pour mettre fin aux menaces terroristes et nucléaires iraniennes, et constituerait donc l’option la moins désirable.

Le colonel Cowan a suggéré qu’il était urgent de s‘occuper de la question iranienne, ajoutant que choisir d’attendre pour voir ce qui se passera aura de « terribles conséquences, étant donné la nature et l’urgence de la menace posée par Téhéran ».

Mme Lopez a condamné les violations des droits de l’homme par le régime de Téhéran et cité plusieurs rassemblements et manifestations hostiles à ce pouvoir qui se sont déroulés récemment comme une preuve de la montée de l’opposition au régime à l’intérieur du pays.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous