IranIran (actualité)La Russie prendra part à la pose d'une voie...

La Russie prendra part à la pose d’une voie ferrée dans le Nord de l’Iran

-

RIA Novosti, Téhéran, 3 mai -. La Russie, l’Iran et l’Azerbaïdjan ont signé un accord concernant la construction de la voie ferrée Kazvin-Recht-Enzeli-Astara.
Une source au sein de la représentation commerciale russe à Téhéran a annoncé mardi qu’un Consortium avait été constitué pour la réalisation de ce projet.
Cette voie ferrée aura 375 kilomètres de long. Sa plus grande partie empruntera le territoire septentrional de l’Iran, seuls 15 kilomètres seront construits en Azerbaïdjan, jusqu’au poste frontière d’Astara. La nouvelle voie de chemin de fer reliera les trois Etats et permettra d’accroître le trafic-marchandises, a indiqué l’interlocuteur de l’agence.
Selon la source, le coût du projet est évalué à plus de 600 millions de dollars, les travaux devraient durer de sept à huit ans.
Le document a été signé pour la partie russe par le président ds Chemins de fer russes (RZD), Guennadi Fadeev. Mardi celui-ci prendra part également à l’inauguration du tronçon ferroviaire qui dans le nord-est de l’Iran relie Meshkhed à Bafk.
Le service de presse de RZD a annoncé mardi que Guennadi Fadeev avait déclaré que cet accord était un nouveau pas vers la signature des documents concernant la création de la compagnie chargée de l’étude, de la construction et de l’exploitation de la ligne Kazvin-Recht-Astara.
« La réglementation des actions des trois parties est très importante puisqu’elle devrait permettre d’ici à six mois de signer les principaux documents relatifs à la création de la compagnie qui construira la voie ferrée Kazvin-Recht-Astara. Cette période sera mise à profit pour constituer le business plan », a déclaré le patron de RZD.
Selon Chemins de fer russes, la question ayant trait au Consortium avait été débattue par les dirigeants des réseaux ferrés russe, iranien et azerbaïdjanais à Moscou au mois de mai 2004 et à Bakou en février 2005. Les parties avaient alors confirmé leur intéressement à construire cette ligne ferroviaire dans les délais les plus brefs. Elles avaient également convenu de constituer une entreprise conjointe sous forme de société anonyme officiellement enregistrée à Moscou ainsi que des filiales implantées en Iran et en Azerbaïdjan. Il avait aussi été question du montant des participations au capital statutaire initial, de la préparation du dossier d’exécution et du financement des travaux.
RZD est disposé à financer la réalisation du dossier d’opportunité et le business plan du projet à titre de participation au capital statutaire du Consortium.
En outre, la partie russe pourrait proposer de mettre à la disposition une technologie et des matériels modernes pour la pose de la voie ferrée et le percement des tunnels. Des entreprises russes spécialisées pourraient aussi être impliquées dans le projet.
Les travaux seront réalisés par étapes. La première tranche sera d’abord réalisée en Azerbaïdjan, ensuite le chantier sera poursuivi en Iran.
A raison d’un trafic annuel de 20 millions de tonnes de frets, la ligne Kazvin-Recht-Astara pourrait être rentabilisée en cinq ans.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous