IranNucléaireSanctions/Iran: les Européens, pressés d'aboutir, proposent un compromis

Sanctions/Iran: les Européens, pressés d’aboutir, proposent un compromis

-

AFP, New York (Nations unies), 20 décembre – par Hervé Couturier – Pressés d’aboutir avant Noël, les Européens ont fait mercredi des propositions de compromis pour obtenir l’accord de la Russie à leur projet de résolution sanctionnant l’Iran pour son refus de suspendre l’enrichissement d’uranium, a indiqué l’ambassadeur d’Allemagne à l’ONU.

« Le nouveau texte comporte un certain nombre de changements qui représentent un effort important pour apaiser les inquiétudes russes », a déclaré le diplomate allemand, Thomas Matussek, à l’issue d’une réunion informelle des ambassadeurs des six pays chargés du dossier nucléaire iranien à l’ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne).

« Il y a des propositions pour un vrai compromis sur l’interdiction de voyager », a-t-il affirmé. Il a indiqué que l’une des options envisagées était que cette interdiction de voyager à l’étranger, qui vise douze personnes et onze entités impliquées dans les activités sensibles en Iran et listées dans une annexe au projet, ne serait « pas complètement contraignante ».

Selon cette idée, ces 12 personnes seraient tenues de notifier leurs projets de voyage et les pays de destination se verraient demander de « faire preuve de vigilance ».

La Russie, qui rechigne à imposer des sanctions trop sévères à l’Iran, où elle a d’importants intérêts économiques, s’opposait depuis le début à la mesure d’interdiction de voyager, que les Occidentaux jugeaient au contraire essentielle. Moscou considère que cette mesure équivaut à une « punition », selon son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

A l’issue de leur réunion, les Six ont décidé de se retrouver dans l’après-midi pour donner le temps aux diplomates russes de consulter leur capitale, a indiqué M. Matussek.

Le Conseil de sécurité pourrait se réunir en plénière dans la foulée, selon un autre diplomate occidental.

Les Six tentent depuis des semaines de surmonter leurs divergences sur un projet de résolution présenté par les Européens, qui prévoit des sanctions commerciales contre l’Iran dans les domaines sensibles touchant au nucléaire et aux missiles balistiques.

Avant la réunion des ambassadeurs, Paris, qui s’exprime traditionnellement au nom des deux autres membres de l’UE-3 (Royaume-Uni et Allemagne) dans cette affaire, avait pourtant marqué la détermination des Européens à ne pas laisser Moscou vider de leur substance les sanctions contre l’Iran.

Réagissant aux déclarations de M. Lavrov, un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères avait souligné l’importance de « préserver l’unité du Conseil de sécurité sur cette question, sans pour autant altérer la portée de la résolution ».

« Nous restons dans le calendrier que nous nous sommes fixé » (un vote avant Noël), avait-il précisé, alors que les Russes multiplient les déclarations selon lesquelles cette date limite n’est pas la leur et que Washington insiste pour que le vote ait lieu dès jeudi.

Plus de trois mois ont passé depuis l’expiration de la date butoir – le 31 août – fixée à l’Iran par la résolution 1696 du Conseil de sécurité pour suspendre l’enrichissement sous peine de sanctions.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous