IranNucléaireNucléaire - Le chef de l'AIEA à Téhéran remplacé

Nucléaire – Le chef de l’AIEA à Téhéran remplacé

-

Reuters, 13 février – Le responsable des Nations unies chargé de superviser les inspections des sites nucléaires iraniens a été muté à un autre poste neuf mois après avoir été interdit de séjour en Iran, a rapporté un haut diplomate.

Le Belge Chris Charlier dirigera à partir du 1er avril les activités de l’AIEA au Brésil et en Argentine, a précisé le diplomate. L’Iran a été sanctionné en décembre par le Conseil de sécurité des Nations unies pour avoir refusé de cesser d’enrichir de l’uranium – procédé qui peut permettre de fabriquer des bombes ou d’alimenter des centrales électriques – et de faire obstacle aux enquêtes de l’AIEA sur son programme nucléaire.

Les autorités iraniennes ont écrit le mois dernier au siège de l’agence à Vienne pour demander le départ de son chef de bureau en Iran. Le diplomate a indiqué que le directeur de l’AIEA, Mohamed ElBaradeï, avait décidé de retirer Charlier de ce poste non pas pour céder aux exigences de l’Iran, qualifiées par Washington d' »exorbitantes », mais parce qu’il ne pouvait plus exercer sa mission pleinement en raison de l’interdiction qui lui avait été faite d’entrer sur le territoire iranien.

Le diplomate a rejeté les accusations de partialité formulées par Téhéran à l’encontre du Belge. Les autorités iraniennes l’accusaient notamment d’avoir communiqué aux médias des informations confidentielles.

PAS DE « SOLUTION MAGIQUE »

« Mais il n’y avait pas de solution magique. L’Iran ne donnera pas de visa à Charlier. Dans l’incapacité de se rendre en Iran, il ne pouvait pas remplir pleinement sa mission. Charlier a été informé de cette décision la semaine dernière », a déclaré à Reuters le diplomate.

Charlier, qui travaille depuis 25 ans pour l’AIEA, va être remplacé par un autre inspecteur, fort de la même expérience et qui a notamment officié en Irak sous le régime de Saddam Hussein.

« Evidemment, l’Iran ne peut pas dicter à l’AIEA la liste des personnes qui peuvent être affectées à l’Iran. Mais ils ont le droit souverain de ne pas vouloir d’un inspecteur, qu’ils n’apprécient pas. L’AIEA ne peut pas forcer le passage ou parachuter quelqu’un », a indiqué le diplomate.

« Je sais que certains Etats membres vont dire que l’agence a cédé à la pression des Iraniens. Mais l’AIEA dispose d’autres personnels qualifiés pour assumer cette fonction », a-t-il poursuivi. Le mois dernier, l’Iran a interdit de séjour 38 autres inspecteurs, tous issus d’Etats occidentaux ayant soutenu les sanctions infligées par l’Onu à l’Iran, sur les 200 personnes affectées à plein temps au bureau de l’AIEA à Téhéran.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous