IranNucléaireBush avait été averti dès le mois d'août sur...

Bush avait été averti dès le mois d’août sur le dossier iranien

-

Reuters, Washington, 6 décembre – Par Tabassum Zakaria – Le président américain, George Bush, a été averti dès le mois d’août que l’Iran avait sans doute suspendu son programme nucléaire militaire, a annoncé mercredi la Maison blanche.

Le National Intelligence Estimate (NIE), document de synthèse des seize agences américaines du renseignement, révélé lundi, estime que l’Iran a gelé en 2003 son programme d’armement nucléaire tout en croyant que la République islamique poursuit la mise au point de capacités susceptibles d’être utilisées pour fabriquer des armes nucléaires.

Depuis plusieurs mois, le président américain qualifie la République islamique de menace, agitant le spectre d’une Troisième Guerre mondiale si Téhéran se dotait d’un arsenal nucléaire.

De nombreuses personnalités démocrates estiment que Bush a volontairement conservé une posture martiale alors même qu’il savait que l’Iran avait suspendu son programme nucléaire militaire.

Mardi, lors d’une conférence de presse, l’occupant du bureau ovale avait affirmé qu’il avait pris connaissance du NIE la semaine dernière, mais que le chef des renseignements américains, Mike McConnell l’avait averti au mois d’août qu’il y avait de nouvelles informations sur l’Iran.

« Il ne m’a pas dit ce que recelaient ces informations. Il m’a dit qu’il fallait du temps pour les analyser », avait dit Bush.

Mercredi, Dana Perino, porte-parole de la Maison blanche, a déclaré que McConnell avait averti Bush en août de la suspension du programme nucléaire iranien, et que ces nouvelles informations étaient de nature à modifier la position des services de renseignement quant à l’attitude à observer face à Téhéran.

McConnell aurait prévenu le président américain qu’il faudrait encore du temps avant de vérifier la validité des informations recueillies par les services secrets.

La publication du NIE a déclenché une vague de critiques aux Etats-Unis où certains soupçonnent Bush d’exagérer la menace iranienne et établissent un parallèle avec l’entrée en guerre contre l’Irak.

L’administration Bush avait alors eu recours à des informations inexactes pour justifier le conflit, avançant que le régime de Saddam Hussein disposait d’armes de destructions massives.

Depuis mars 2003, date de l’arrivée de l’armée américaine sur le sol irakien, aucune de ces armes n’a été trouvée.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous