IranNucléaireL'Iran refuse de renoncer au réacteur de recherche à...

L’Iran refuse de renoncer au réacteur de recherche à eau lourde

-

AFP, Téhéran, 13 février – L’Iran refuse de renoncer à la construction d’un réacteur nucléaire de recherche à eau lourde en échange d’un réacteur à eau légère proposé par l’Europe, inquiète d’un détournement de technologie à des fins militaires, a déclaré dimanche le porte-parole des Affaires étrangères.

« Nous saluons de telles propositions, mais elle ne remplacera en aucun cas notre réacteur de recherche à eau lourde », a déclaré devant la presse Hamid Reza Assefi.

« Nous allons poursuivre le travail sur notre réacteur de recherche à eau lourde », a-t-il ajouté.

Selon des sources diplomatiques, les Européens ont proposé aux Iraniens lors de négociations la semaine passée à Genève l’envoi d’une mission pour préparer la livraison d’un réacteur nucléaire de recherche à eau légère.

Cette proposition fait partie des incitations européennes pour obtenir des Iraniens des « garanties objectives » que leurs activités nucléaires sont purement civiles.

Un réacteur à eau légère présente un moindre risque de prolifération que le réacteur à eau lourde que les Iraniens veulent construire. Les réacteurs à eau lourde peuvent dégager des quantités élevées de plutonium, élément pouvant entrer dans la fabrication d’une bombe atomique.

Les experts des trois grands Européens (Allemagne, France, Grande-Bretagne) ont poursuivi de mardi à vendredi les négociations avec les Iraniens, pour obtenir notamment que ces derniers renoncent durablement à l’enrichissement d’uranium, dont la finalité peut être civile ou militaire. Les Américains, persuadés que les Iraniens travaillent secrètement à l’arme atomique, ont maintenu la pression sur la République islamique.

« Nous avons dit aux Européens de dire à leurs alliés américains de ne pas jouer avec le feu, et les Européens ont parfaitement reçu le message », a dit M. Assefi.

« Nous ne prenons pas au sérieux les menaces de (Condoleezza) Rice », a-t-il ajouté.

« Mme Rice et les responsables américains connaissent les capacités (de réplique) iraniennes », a-t-il dit.

Les tractations de Genève ont coïncidé avec un déplacement en Europe de la secrétaire d’Etat américaine. Cette dernière a accusé à mots couverts les Européens de mollesse face aux activités nucléaires de l’Iran, avant de tempérer ses propos.

Elle a appelé les Iraniens à « saisir » la chance offerte par les Européens, estimant qu’une « solution diplomatique était à portée de main », et envisagé « d’autres mesures » si le dialogue avec les Européens échouait.

« Les dernières négociations (avec les Européens) ont constitué un premier pas en avant », a dit M. Assefi.

Il a émis l’espoir que les travaux progressent de telle sorte jusqu’à mi-mars qu’ils « nous encouragent à continuer les négociations ».

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous