IranNucléaireUltimatum de l'AIEA: l'Iran se braque

Ultimatum de l’AIEA: l’Iran se braque

-

Radio Canada : 19 sept – Devant l’ultimatum lancé samedi par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’Iran menace de se soustraire au régime d’inspections internationales de ses activités nucléaires si son cas est soumis au Conseil de sécurité de l’ONU.

« S’ils décident de nous traîner devant le Conseil de sécurité, nous cesserons d’appliquer le protocole additionnel, et s’ils décident des sanctions économiques, le Parlement pourra demander un désengagement du Traité de non-prolifération », a déclaré le responsable iranien du dossier nucléaire, Hassan Rohani.

Une telle décision signifierait que le programme iranien échapperait quasiment à tout contrôle, ce que redoute le patron de l’AIEA, Mohamed ElBaradei.

M. Rohani a aussi exclu que Téhéran suspende toutes ses activités liées à l’enrichissement de l’uranium sous la contrainte de la résolution adoptée par l’AIEA. Il privilégie néanmoins la négociation sur la question.

La résolution de l’AIEA

Samedi, l’AIEA, qui enquête depuis près de deux ans pour savoir si le programme nucléaire iranien est purement civil, a adopté une résolution qui somme Téhéran de geler toutes ses activités d’enrichissement d’uranium, et lui donne jusqu’à la fin novembre pour soumettre son programme nucléaire à un examen complet.

L’agence de l’ONU chargée de veiller à la non-prolifération nucléaire demande aussi à l’Iran d’accorder un accès entier et rapide à ses inspecteurs et de leur fournir toute information nécessaire. Il ne fixe toutefois pas d’ultimatum précis concernant l’éventuel renvoi du dossier iranien devant le Conseil de sécurité de l’ONU en vue de sanctions internationales.

La résolution euro-américaine a été adoptée samedi par consensus, sans vote, lors d’une séance à huis clos. Sans formuler d’ultimatum explicite, comme l’aurait voulu Washington, le texte donne à Téhéran jusqu’à la prochaine session de l’AIEA, le 25 novembre, pour faire en sorte que tous les doutes soient levés sur la nature de ses activités nucléaires.

Soupçonné par les États-Unis de chercher à se doter de l’arme nucléaire, l’Iran affirme que son programme vise seulement à produire de l’électricité.

L’enrichissement de l’uranium est une étape-clé dans la production de combustible nucléaire civil, mais aussi militaire. À la fin de la dernière année, l’Iran avait accepté de suspendre ses préparatifs en gage de bonne foi, mais a ulcéré les Européens en revenant sur son engagement cet été.

En échange d’une suspension des activités d’enrichissement, l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne offraient une coopération nucléaire civile.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous