Iran and its NeighboursIrakAl Qaïda voit un "complot" anti-sunnite dans la réunion...

Al Qaïda voit un « complot » anti-sunnite dans la réunion Iran-USA

-

Le Point, 30 mai – L’Etat islamique en Irak, organisation liée à Al Qaïda, a vu mardi un « complot » contre les sunnites irakiens dans la réunion exceptionnelle qui a eu lieu lundi à Bagdad entre responsables américains et iraniens.

L’ambassadeur des Etats-Unis en Irak, Ryan Crocker, et son homologue iranien Hassan Kazemi-Qomi ont participé lundi aux premières discussions officielles de haut niveau entre ces deux pays depuis la rupture de leurs relations diplomatiques en 1980.

Dans un communiqué diffusé sur internet, l’Etat islamique en Irak, une organisation d’Arabes sunnites, a estimé que l’Iran, un pays à majorité chiite, était disposé à renoncer à ses programmes nucléaires si les Etats-Unis acceptaient la domination iranienne de l’Irak, dont le gouvernement est contrôlé par des chiites.

« Le Grand Satan et ses alliés se sont assis ensemble pour conspirer contre le peuple de l’Islam après l’échec du projet des croisés et des chiites », peut-on lire dans ce communiqué.

Les responsables iraniens parlent souvent des Etats-Unis comme du Grand Satan.

La réunion américano-iranienne n’a pas abordé le dossier des programmes nucléaires de Téhéran, dont Washington soupçonne qu’ils ont des visées militaires.

« Chaque camp a considéré l’autre comme un outil pour réaliser ses objectifs respectifs », affirme l’Etat islamique en Irak.

« Le marché porterait sur le dossier nucléaire en échange de la reconnaissance officielle de l’influence iranienne en Irak, afin de légitimer le massacre des sunnites. »

POIGNEE DE MAINS

L’Irak est le théâtre de sanglantes violences intercommunautaires entre la majorité chiite et la minorité sunnite, qui était au pouvoir sous Saddam Hussein.

Lors de la réunion de Bagdad, les Etats-Unis ont exhorté les Iraniens à ne plus soutenir les milices en Irak. L’Iran a pour sa part imputé aux « forces occupantes » une partie de la responsabilité des violences en Irak.

Les deux parties se sont tout de même entendues sur la nécessité de soutenir le gouvernement de Nouri al Maliki.

L’ambassadeur iranien a annoncé que les Etats-Unis, l’Iran et l’Irak avaient tous trois approuvé la création d’un forum de discussions, dont le but serait de « résoudre les problèmes de sécurité de l’Irak ». Il n’a cependant avancé aucune date pour la réunion de ce comité.

Crocker s’est en revanche contenté de dire qu’il transmettrait à Washington une proposition iranienne de « mécanisme tripartite » sur la sécurité irakienne.

Crocker et Kazemi-Qomi se sont rencontrés dans les bureaux du Premier ministre irakien, dans la « zone verte » de Bagdad. Ils ont échangé une poignée de mains avant de s’asseoir l’un en face de l’autre autour de la même table.

Si des responsables de niveau intermédiaire des deux pays se sont parfois rencontrés par le passé, cette rencontre marque toutefois une rupture avec la volonté américaine d’isoler l’Iran. Les Etats-Unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec l’Iran en 1980. /JCL

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous