IranIran (actualité)Iran : Mort suspecte d’un étudiant dans un site...

Iran : Mort suspecte d’un étudiant dans un site de recherche nucléaire

-

Iran Focus, Téhéran, 10 juillet – Le décès d’un étudiant a été qualifié de « suicide » par les autorités de l’université de Malek Achtar à Chahine-Chahr près de la ville d’Ispahan dans le centre de l’Iran. Mais les circonstances mystérieuses de cette mort dans un établissement de recherche ultra secret géré par le ministère de la défense et le corps des gardiens de la révolution soulèvent de graves questions.

Des autorités universitaires ont affirmé que l’étudiant dont le nom n’a pas été révélé s’était suicidé lundi. Un responsable de l’université joint par téléphone a affirmé que ses camarades de classe avaient tenté de le sauver, mais qu’il était mort avant d’arriver à l’hôpital. Le responsable a refusé de donner davantage de détails. Les média officiels iraniens n’ont pas mentionné cette mort.

Depuis sa création en 1986, l’université industrielle Malek Achtar s’est développée en centre de recherches de premier plan pour l’industrie militaire iranienne. L’université est composée de deux facultés, l’une à Téhéran et l’autre à Chahine-Chahr.

En novembre 2004, l’opposition, le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), avançait que des équipements sensibles liés à des activités nucléaires clandestines du ministère de la défense avaient été transférés du site de Shian à Téhéran, à l’université Malek Achtar près d’Ispahan, après que des révélations du CNRI aient compromis le site Shian jusque là gardé secret.

Le groupe avait également donné les noms de plusieurs scientifiques qui, disait-il, travaillaient sur le programme nucléaire secret. Certains, dont Ali Abadi et Mohammad-Hossein Ghezel-Ayagh, travaillaient à Malek Achtar. Des diplomates occidentaux à Vienne, où est basée l’Agence internationale de l’énergie atomique, ont par la suite dit à la presse que l’Iran avaient rejeté plusieurs demandes de l’AIEA qui souhaitait interroger des scientifiques nommés par le CNRI.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous