IranIran (actualité)Les constructeurs français en butte à des difficultés en...

Les constructeurs français en butte à des difficultés en Iran

-

Le Monde 22 novembre – Par Nathalie Brafman – Les constructeurs automobiles français sont-ils victimes des tensions diplomatiques entre l’Iran et la France ? Alors que Renault accuse des retards dans la montée en cadence de la production de Logan dans le pays, le constructeur iranien, Iran Khodro, a déclaré, mardi 20 novembre, qu’il envisageait d’engager des poursuites contre Peugeot, son partenaire industriel. L’affaire remonte à décembre 2006, lorsque la police iranienne avait constaté que des centaines de 405 avaient pris feu sans raison apparente.

Selon Manouchehr Manteghi, directeur d’Iran Khodro, les pièces fournies par Peugeot dans le passé présentaient des défauts techniques. Plus grave, le patron du constructeur iranien, s’exprimant sur le site Internet de la télévision d’Etat, accuse le groupe français  » d’avoir infligé des dommages financiers à IranKhodro et entaché – sa – réputation « .

Au siège de PSA Peugeot-Citroën, à Paris, c’est la stupéfaction.  » Les 405 ont été produites jusqu’en 1997 à plus de deux millions d’exemplaires et nous n’avons jamais rencontré de problèmes tels que ceux constatés en Iran « , indique le constructeur. Tout en reconnaissant que des Peugeot 405 ont bien pris feu en Iran, le groupe n’hésite pas à rejeter la responsabilité sur son partenaire. PSA rappelle qu’il n’a pas d’implantation industrielle en Iran.  » Ces 405 sont fabriquées sous licence avec Iran Khodro avec un taux d’intégration des pièces locale de 95 %. A ce titre, il est responsable de la qualité des pièces fabriquées en Iran « , souligne le constructeur français.

Pour la marque au lion, ces incendies sont dûs à des changements techniques apportés à la 405 par Iran Khodro. Ce dernier ne l’aurait pas informé de ces modifications et n’aurait donc pas obtenu son feu vert pour les réaliser. A la suite des nombreux incendies, Iran Khodro a mené plusieurs campagnes de rappel et demandé une assistance technique à Peugeot.  » C’est là que nous nous sommes aperçus que les pièces n’étaient pas conformes à notre cahier des charges « , insiste PSA.

La présence de PSA en Iran est importante en terme de volume de vente, mais reste marginale sur le plan du chiffre d’affaires puisqu’il s’agit d’un accord de licence. En 2006, il s’est vendu 221 000 Peugeot 405 et 206 et 11 600 Citroën Xantia en Iran, mais ce pays n’a représenté qu’environ 1 % du chiffre d’affaires de la division automobile, soit environ 450 millions d’euros. Christian Streiff, patron de PSA, s’est toujours montré très prudent sur l’Iran.  » Compte tenu de la situation politique, nous ne voulons pas engager des sommes considérables « , a-t-il déclaré en mai. Le groupe s’assure des garanties de paiement d’Iran Khodro et stoppe les livraisons quand elles ne sont pas assurées.

CHINOIS ET CORÉENS EN EMBUSCADE

PSA n’est pas le seul à connaître des soucis en Iran. Renault a connu des retards de fabrication de sa voiture à bas coût, la Logan. Baptisée Tondar ( » tonnerre  » en persan), elle est assemblée chez Iran Khodro et Saïpa, les deux partenaires de Renault avec lesquels il a créé une co-entreprise. La montée en cadence a été plus lente que prévu, avait reconnu il y a quelques semaines Patrick Pélata, directeur général adjoint de Renault. Faute de financements pour acheter les matières premières et les machines outils, certains sous-traitants ont eu des difficultés à alimenter les usines en pièces détachées. L’Iran connaît un énorme problème de liquidité mais la nomination d’un nouveau gouverneur de la banque centrale début septembre devrait permettre de donner une autre orientation de la politique monétaire.

Chez Renault, on assure aujourd’hui que les soucis liés à la production  » sont derrière « . Actuellement, 600 Logan sortent des chaînes de montage chaque semaine. Un chiffre qui devrait passer à 1 000 à la fin du mois.  » Les 89 000 clients à avoir prépayé leur Logan auront tous été livrés en mars 2008 « , assure Renault.

Dans ce pays il compte vendre entre 200 000 et 250 000 voitures fin 2009. Surtout, sa présence en Iran conditionne le succès du plan Renault Contrat 2009 : vendre 800 000 véhicules supplémentaires par rapport à 2005. Renault a investi 300 millions d’euros dans le pays et un boycott de sa Logan serait catastrophique.

Mi-septembre, les déclarations de Bernard Kouchner, le ministre des affaires étrangères, invitant les entreprises françaises à ne plus investir en Iran avait été très mal perçu dans le pays.  » Si les Français ne restent pas en Iran, les Coréens déjà très actifs et les Chinois prendront leur place et il deviendra très difficile pour les Français de revenir « , prévient un observateur. Avertissement ou simple ouverture du marché automobile ? Iran Khodro a récemment signé un accord avec le constructeur chinois Chery pour fabriquer, à l’horizon 2009, une voiture dont les dimensions sont celles de la Logan.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous