IranIran (actualité)Il est temps de répondre à la menace de...

Il est temps de répondre à la menace de l’Iran

-

European Voice, 20-26 janvier 2005 – L’occident a besoin d’une approche radicalement nouvelle pour répondre à la menace croissante que pose le régime théocratique en Iran, alors qu’il poursuit sans répit ses ambitions régionales et mondiales. Téhéran reste le parrain le plus actif au monde du terrorisme d’Etat, il continue son ingérence dévastatrice en Irak et caracole en tête des Etats en quête de prolifération nucléaire.

Il y a de bonne raison de se méfier des ayatollahs de la ligne dure au pouvoir en Iran. En Irak, ils ont organisé une « liste chiite » pour les élections parlementaires à venir, comptant sur le terrorisme et le chaos pour faire dérailler le processus démocratique, et pour discréditer et vaincre le premier ministre chi’ite modéré Ayad Allawi et la liste laïque kurde. La première priorité de Téhéran est de faire échouer le « projet américain » en Irak par tous les moyens possibles.

Dans une rare manifestation d’unanimité, les dirigeants arabes ont jugé que la perspective des partisans de Téhéran dominant la politique irakienne était très perturbatrice et ils ont appellé Washington à empêcher un tel résultat.

Sur le front nucléaire, l’accord de Paris, signé par l’Iran et les ministres des affaires étrangères du Royaume Uni, d’Allemagne et de France, a été qualifié par le régime iranien de capitulation européenne aux demandes de Téhéran.

L’accord a légitimé les ambitions nucléaires des ayatollahs, tout en étant incapable de fournir des garanties comme quoi le programme nucléaire civil de Téhéran n’est pas une simple couverture pour un programme militaire. Il a une ressemblance troublante avec les accords de Munich de 1938, quand les dirigeants bien intentionnés des démocraties libérales, cherchant à arrêter l’avancée rapide du nazisme, ont fini par vouloir plaire à ce terrible régime, avec les conséquences catastrophiques que l’on connaît.

Ce qui a encouragé les dirigeants iraniens, c’est une clause dans l’accord qui engage les Européens à réprimer l’opposition iranienne. Téhéran pensait qu’il s’agissait sans doute d’une double victoire: il recevait un feu vert pour ses campagnes d’emprisonnement, de torture et d’assassinats des dissidents et se sentait assuré de pouvoir continuer à protéger plusieurs branches opérationnelles d’Al Qaïda.

Pourquoi les gouvernements européens avancent-ils sur ce chemin? Alors que presque tout le monde est opposé à voir se répéter le scénario irakien, l’expérience a montré que l’attitude des affaires-avant-tout avec le régime religieux ne va pas nous sauver de cette menace croissante.

Maryam Radjavi, une partisane de la liberté sous le chah et les ayatollahs, a déclaré aux eurodéputés qu’il existait une troisième voie viable : un changement démocratique par les Iraniens.

Mme Radjavi, qui la présidente de la République élue de la coalition de l’opposition, le Conseil national de la Résistance iranienne, a rejeté et la complaisance et la guerre comme attitude à adopter avec les mollahs.

Elle a réaffirmé l’engagement du gouvernement de l’après-mollahs à un Iran pacifique et sans ADM, au bon voisinage et à la tenue d’élections libres dans un délai de six mois. Elle a dénoncé la répression des gouvernements occidentaux contre l’opposition iranienne et déclaré que la marque de terroriste contre le principal groupe de l’opposition , les Moudjahidin du peuple (OMPI), était le plus grand cadeau offert à Téhéran et un obstacle majeur pour apporter un changement en Iran. Elle a appelé au retrait de l’OMPI de la liste noire.

Plaçons-nous du côté du peuple iranien et de leurs aspirations à la liberté, à la démocratie et à un Etat laïc. Seule cette attitude pourra garantir une paix durable et la stabilité au Moyen-Orient et plus loin encore.

Paulo Casaca, Eurodéputé, Bruxelles

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous