IranIran (actualité)L’Iran se rapproche de la production de la bombe...

L’Iran se rapproche de la production de la bombe en pouvant fabriquer un détonateur nucléaire (oppos

-

AFP

Paris, 3 février – L’Iran a acquis les matériaux et l’expertise pour fabriquer un système de déclenchement de la bombe atomique, se rapprochant davantage de son objectif de se doter d’armes nucléaires avant la fin de l’année, a déclaré le principal groupe d’opposition iranien à Paris jeudi.

Citant des sources secrètes au sein du programme de développement nucléaire iranien, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a affirmé que Téhéran a produit ou fait venir de l’étranger des quantités de polonium 210 et de béryllium – deux éléments nécessaires à la fabrication d’un « initiateur à neutrons ».

Il a également développé la technologie pour construire une « générateur de neutrons » qui est une autre partie de l’initiateur à neutron, a dit le CNRI.

Un initiateur à neutrons déclenche la réaction en chaîne qui conduit à la fission nucléaire. Il constitue avec le combustible nucléaire et le système de lancement les parties essentielles d’une bombe atomique.

« Téhéran a déjà réussi à utiliser le béryllium combiné à du polonium 210 à des fins d’essais en laboratoire à grande échelle, et il est très proche de la production industrielle », a précisé Mohammad Mohadessine, le président de la commission des affaires étrangères du CNRI, lors d’une conférence de presse.

Ces derniers mois le CNRI a apporté des preuves visant à montrer que la république islamique est bien avancée dans sa production de combustible d’uranium enrichi et dans le développement d’un missile capable de porter des ogives nucléaires.

« Toutes ces activités ont été dissimulées à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) … Cela reflète les efforts incessants pour se doter de l’arme nucléaire … Téhéran avance vers des étapes sensibles dans sa quête de la bombe atomique », a dit Mohadessine.

En septembre le CNRI avait affirmé que Téhéran espérait obtenir une bombe atomique « dans la première moitié de 2005 ».

Après de longues négociations avec l’Union européenne, le gouvernement iranien a accepté en novembre de suspendre son programme d’enrichissement de l’uranium. Téhéran dit que le programme à un but civil, mais les Etats-Unis suspectent l’Iran de chercher à fabriquer des armes nucléaires.

Basé dans la banlieue nord de Paris, le CNRI est la façade politique des Moudjahidin du peuple d’Iran (OMPI), qui ont été taxés de terroristes par les Américains et l’Union européenne. Le CNRI conteste cette marque, dont il dit qu’elle a été imposée par des gouvernements recherchant les faveurs de Téhéran.

Mohadessine a cité les noms de hauts responsables du ministère de la défense iranien et de l’agence de l’énergie atomique d’Iran, comme Seyyed Ali Hosseini Tach – « le responsable chargé de la production d’armes de destruction massive ».

En 2004 l’Iran a secrètement importé 20 kilogrammes de béryllium d’un pays étranger, et il en possède désormais suffisamment pour « produire des initiateurs pour une dizaine de bombes atomiques », a ajouté Mohadessine. Il a refusé de nommer le pays fournisseur mais a dit que toutes les informations avaient été transmises à l’AIEA et aux gouvernements intéressés.

Le béryllium a été importé par une compagnie écran – nommée San’at Gostar Majd – qui a été créée « pour justifier des révélations éventuelles et des enquêtes de l’AIEA … et donner crédit aux allégations (du gouvernement) comme quoi il travaille à des fins pacifiques », a dit Mohadessine.

Le polonium 210 est produit en irradiant du bismuth, dit le CNRI. « Téhéran a menti à l’AIEA en disant qu’il ne produisait plus de polonium 210 depuis les douze dernières années », a souligné Mohadessine.

Le CNRI a présenté des cartes montrant un complexe nommé Lavisan 2, situé dans une zone militaire à environ 25 km au nord-ouest du centre de Téhéran.

D’après Mohadessine, Lavisan 2 est utilisé par le gouvernement iranien pour produire le béryllium nécessaire aux initiateurs nucléaires, mais aussi pour enrichir de l’uranium pour les ogives « par la technologie du laser ».

« Le problème principal qui retarde le régime, c’est qu’il manque toujours de quantité suffisante d’uranium enrichi. C’est désormais leur première priorité – avoir assez d’uranium », a-t-il dit.

Le CNRI, qui est dirigé par Maryam Radjavi, accuse les gouvernements européens de mener une « politique de complaisance » vis-à-vis de Téhéran. « Nous taxer de terrorisme c’est faire un cadeau aux mollahs », a dit Mohadessine.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous