IranIran (actualité)La Fête du feu ravive la fronde iranienne (Le...

La Fête du feu ravive la fronde iranienne (Le Figaro)

-

Le Figaro: Par Delphine Minoui – Sous la braise, le feu. À peine les opposants iraniens s’étaient-ils accordé quelques semaines de répit – forcé par une violente répression – qu’ils ont repris, mardi soir, leur fronde à haut risque.

L’occasion était rêvée. Chaque année, une grande partie de la population a pour tradition de sauter au-dessus de petits feux de joie dans la nuit du mardi au mercredi qui précède l’équinoxe du printemps – et le Nouvel An iranien, célébré le 20 mars. Le rituel, hérité de la Perse préislamique, remonte selon les historiens à 1725 avant J.-C. Passé sous silence par la République islamique avant d’être récemment ravivé, le chahar shanbe souri (ou «fête du feu») est un véritable exutoire pour une jeunesse iranienne en mal de loisirs et en quête de liberté.

«Cette année, le rite est encore plus symbolique. C’est un moyen de protester à nouveau contre la fraude de juin dernier et la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, même si l’espace imparti à la contestation se réduit de plus en plus», confie, par téléphone, une habitante de Téhéran, avant de rejoindre voisins et amis autour d’un petit autel de braises dressé discrètement au milieu de son impasse. Les plus téméraires, eux, se préparaient à de nouveaux accrochages avec les forces de l’ordre…

Pour un régime dont la légitimité n’a jamais été autant mise à mal, ce défouloir social n’est pas vu d’un bon œil. Craignant une nouvelle vague de protestation, le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a prévenu, dès samedi, ses détracteurs. Cette fête n’a «aucune base religieuse. Elle apporte beaucoup de dégâts et de corruption et il est approprié de l’éviter (…) C’est une sorte d’adoration du feu», a-t-il déclaré à l’agence de presse Irna. Un responsable de la police, dont les équipes ont été déployées en renfort à Téhéran, a, lui, demandé aux familles de «fêter chahar shanbe souri près de leur maison» car les policiers empêcheront «tout rassemblement sur les principales artères».

Suite:
http://www.lefigaro.fr/international/2010/03/17/01003-20100317ARTFIG00481-la-fete-du-feu-ravive-la-fronde-iranienne-.php

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous