IranIran (actualité)Nouvelle défection d'un diplomate iranien en poste en Europe

Nouvelle défection d’un diplomate iranien en poste en Europe

-

AFP : Par Björn LINDAHL – Un diplomate de l’ambassade d’Iran en Belgique a demandé mardi l’asile politique en Norvège et appelé au soulèvement contre le président Mahmoud Ahmadinejad, constituant la troisième défection d’un diplomate iranien en Europe depuis le début de l’année.

« Je demande l’asile politique avec toute ma famille », a déclaré Farzad Farhangian, jusque là attaché de presse à l’ambassade iranienne à Bruxelles, lors d’une conférence de presse à Oslo.

« Je présente mes excuses au peuple iranien. Au cours des 30 dernières années, dont 23 en service diplomatique, j’ai été au service du peuple iranien. Mais les dérives atteintes par la république iranienne ne me laissent pas le choix », a-t-il dit.

« Vu les événements récents, je veux que (le gouvernement) soit renversé », a ajouté M. Farhangian, qui a dit vouloir devenir « une voix de l’opposition ».

Il est le troisième diplomate iranien à abandonner ses fonctions et demander l’asile dans un pays nordique depuis janvier.

Le numéro 2 de l’ambassade d’Iran à Helsinki, Hossein Alizadeh, a annoncé ce week-end sa défection et sa demande d’asile en Finlande, en assurant que les diplomates iraniens sont « en majorité contre le régime ».

Téhéran a réagi en affirmant que le mandat du diplomate dissident de 45 ans avait pris fin dès le 20 août.

En février, l’ancien consul de l’ambassade iranienne à Oslo, Mohammed Raza Heydari, s’était vu accorder l’asile politique en Norvège, après avoir fait défection un mois plus tôt.

Agé de 47 ans, M. Farhangian a expliqué mardi qu’il rejoignait la Norvège pour coopérer avec M. Heydari, un ancien collègue, afin de « contribuer à la campagne » contre le régime Ahmadinejad.

L’ex-consul Heydari, également présent à la conférence de presse, a déclaré qu’il s’attendait « à de nouvelles défections très bientôt ».

Il avait fait défection en janvier pour protester contre la répression des manifestations de l’opposition iranienne le 27 décembre, au cours desquelles au moins huit personnes sont mortes et des centaines d’autres ont été blessées ou emprisonnées.

En protestation, Téhéran avait expulsé fin février un diplomate norvégien, poussant Oslo à son tour à expulser un diplomate iranien en mars.

La Norvège a également accueilli sur son sol début septembre Mohammad Mostafaie, l’ex-avocat d’une Iranienne condamnée à mort par lapidation, réfugié dans le pays scandinave pour échapper à un mandat d’arrêt émis par les autorités iraniennes.

Les défections de M. Alizadeh en Finlande et de M. Farhangian en Belgique avaient été annoncées par une organisation d’opposition iranienne baptisée la « Vague verte », qui réclame de nouvelles élections depuis la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, entachée de fraudes selon l’opposition.

M. Heydari a rejoint le mouvement en juillet pour entrer en relation « avec des diplomates à l’intérieur et à l’extérieur de l’Iran », indique la Vague Verte dans un communiqué.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous