IranIran (actualité)Irak: les opposants iraniens prêt à quitter sous conditions...

Irak: les opposants iraniens prêt à quitter sous conditions Achraf

-

Iran Focus: Selon une dépêche de l’AFP, les opposants iraniens du camp d’Achraf, que le gouvernement irakien veut fermer d’ici le 31 décembre, ont annoncé mardi être prêts à se déplacer sous conditions au camp Liberty de Bagdad, en attendant un éventuel transfert vers des pays tiers.

Le camp Liberty, dans la banlieue ouest de Bagdad, a été un des principaux camps de garnison des forces américaines en Irak.

Dans une lettre adressée à Barack Obama et à Ban Ki-moon, la présidence du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), Maryam Radjavi réclame « au minimum » une « surveillance permanente et indépendante des Etats-Unis et de l’ONU au camp Liberty », un « transfert des habitants d’Achraf au camp Liberty avec leurs véhicules et leurs biens meubles sous le contrôle de l’ONU, des USA et de l’UE » et l’absence des forces irakiennes à l’intérieur du nouveau camp.

Le camp d’Achraf, au nord de Bagdad, abrite quelque 3.300 réfugiés iraniens hostiles au régime de Téhéran. Il est contrôlé par l’Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI), principale composante du CNRI.

Des négociations sont en cours depuis plusieurs semaines entre l’ONU et les autorités irakiennes pour trouver un dénouement pacifique à la crise.

Par ailleurs, selon un communiqué du CNRI, Maryam Radjavi, dirigeante de la Résistance iranienne, a déclaré le 20 décembre que les habitants d’Achraf donnent leur accord de principe à un déplacement vers le camp Liberty. Elle a appelé le Président Obama et le Secrétaire général, M. Ban Ki-moon à intervenir pour garantir un minimum de sécurité et de bien-être aux habitants, afin d’empêcher de nouvelles violences et effusions de sang avant leur transfert dans des pays tiers, pour que cette procédure soit soutenue par les États-Unis, les Nations Unies et l’UE et qu’elle soit admise par le gouvernement irakien.

 Cela fait plus d’une semaine que les habitants d’Achraf ont informé les autorités onusiennes et les officiels américains de ce minimum de garanties, demandant à ce qu’elles soient inscrites dans un document officiel remis aux habitants ou à leurs représentants, pour faciliter une issue pacifique.

 Il semblerait que Washington ait donné son accord sur bon nombre de ces garanties, notamment une surveillance américaine de la situation à Liberty, mais à Bagdad, sous la pression d’al-Maliki, l’ambassade américaine refuse.

 Ce minimum de garanties trace la ligne rouge qui sépare un déplacement forcé d’une issue pacifique. Il s’agit notamment d’une surveillance permanente et indépendante par les États-Unis et les Nations Unies de la situation à Liberty, en tant que camp de réfugiés sur lequel flotte le drapeau onusien, de la garantie du transfert sain et sauf de tous les habitants (sans exception) d’Achraf à Liberty puis vers des pays tiers, que les forces irakiennes ne soient pas présentes à l’intérieur du camp, en particulier en raison de la sécurité et de la sérénité de près d’un millier de femmes musulmanes qui s’y trouvent, de la non-ingérence dans la vie quotidienne des habitants, et du transfert de tous les biens meubles des habitants à Liberty et la vente de tous leurs biens immeubles et le versement de ces sommes aux habitants. 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous